Mise à jour le jeudi 20 février #2

Deux hôpitaux proches de Daegu attirent l’attention du KCDC. Premièrement, l’hôpital où est décédé le premier patient atteint du coronavirus (infection confirmée dans des analyses après le décès), et dans lequel 15 patients ont contracté le coronavirus.

Secondement, un hôpital dans une ville voisine, deux patients n’ayant pas quitté l’hôpital pendant 1 mois ont contracté la maladie.

Pour en savoir plus sur ces deux situations, vous pouvez consulter notre article dédié à ce sujet.

Mise à jour le jeudi 20 février #1

Ce jeudi, les autorités coréennes ont annoncé de nombreux nouveaux cas de coronavirus majoritairement situés à Daegu.

À 18 h jeudi, le nombre total de personnes infectées était de 104, dont 70 à Daegu et dans la province voisine de Gyeongsang du Nord. La plupart des cas ont été retracés dans une église de la ville à laquelle se rendait une femme de 61 ans qui a été confirmée comme la 31ème patiente.

A ce stade, (le gouvernement) a jugé que COVID-19, qui arrivait de l’étranger, se répandait localement avec une portée limitée

Kim Kang-lip, Ministre de la santé

Cependant il existe au moins 20 cas de patients atteints de coronavirus dont le chemin de transmission est inconnu.

La directrice du KCDC, Jung Eun-kyeong, a déclaré que 1 001 membres de la secte qui ont assisté aux cérémonies avec la patiente numéro 31 sont maintenant isolés à la maison. Cependant l’agence de santé publique penche vers la possibilité que la femme ait pu contracter le virus via une infection secondaire. Elle a été considérée comme une «super-épandeuse» potentielle.

Dans une enquête téléphonique menée par les autorités sanitaires, 90 membres de la secte déclarent avoir des symptômes jusqu’à présent. Cependant 396 personnes n’ont pas pu être contactées par les autorités.

Article original publié le mercredi 19 février.

Le gouvernement a annoncé mercredi qu’il prévoyait de mener une enquête à grande échelle sur une église de la ville de Daegu. Cette décision fait suite à l’annonce de 18 nouveaux cas de Coronavirus.

La Corée du Sud a signalé 20 nouveaux cas de COVID-19 le même jour, portant le total à 51.

Selon les centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC), 18 des nouveaux cas se trouvaient à Daegu, la troisième ville du pays.

Quinze seraient liées à une femme de 61 ans qui est devenue la 31e patiente du pays mardi. Elle fréquente l’église Sincheonji de Jésus, un groupe religieux non traditionnel, dont 14 membres ont été testés positifs mercredi.

Il a également été confirmé qu’une personne d’un hôpital dans lequel s’est rendue par la 31ème patiente avait contracté le virus.

Les nouveaux cas ont sonné l’alarme car ils représentent le premier groupe d’infections qui semblent provenir d’un seul «événement de super propagation».

Le directeur du KCDC, Jung Eun-kyeong, a déclaré que les autorités sanitaires élaboraient des plans pour effectuer des tests de dépistage et de diagnostic sur les membres de l’église.

Il est admis que la “super-propagation” avait eu lieu à l’église mais a adopté une approche prudente en étiquetant le 31e patient comme un «super épandeur».

La Corée du Sud fait face à une situation similaire à celle de Singapour et du Japon, qui ont vu des grappes de cas de virus dans les églises. Nous devons encore voir qui a infecté qui afin de confirmer si elle est une super-épandeuse”, a déclaré Jung lors d’une conférence de presse.

Jung Eun-kyeong

Le gouvernement n’envisage pas d’imposer une quarantaine à Daegu et n’a pas l’intention d’augmenter son niveau d’alerte aux maladies infectieuses.

La Corée est actuellement au troisième niveau de préparation le plus élevé du système à quatre niveaux.

La 31e patiente du pays a été hospitalisée jusqu’à lundi après un accident de voiture le 6 février. Elle est restée seule dans un service de quatre lits dans un hôpital de Daegu. Pendant la période d’hospitalisation, elle a visité l’église deux fois, y compris un service dimanche dernier auquel 460 personnes ont assisté.

Le KCDC a déclaré que le 31e patient avait refusé de passer le test du kit COVID-19 lors d’une visite à l’hôpital le 8 février malgré la recommandation des médecins.

Les patients nouvellement diagnostiqués mercredi comprennent une fillette de 10 ans à Suwon, la première patiente COVID-19 juvénile du pays. Un homme de Séoul a également été infecté par une voie de transmission peu claire.

Deux nouveaux cas de coronavirus relancent le doute en Corée du Sud

Previous article

Coronavirus : infection et décès dans un hôpital vers Daegu

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply