Une association de médecins a conclu vendredi deux accords distincts avec le gouvernement et le Parti démocrate au pouvoir pour reprendre les discussions sur un plan de réforme médicale.

À la suite d’une discussion de plusieurs heures qui a débuté jeudi, le représentant Han Jung-ae, chef des politiques du Parti démocrate et Choi Dae-zip, chef de l’Association médicale coréenne, ont signé un accord en cinq points à 10 heures.

En vertu de cet accord, ils ramèneront le programme de réforme du gouvernement visant à accroître le nombre de nouveaux médecins à la case départ pour une discussion plus approfondie afin d’inclure les professionnels de la santé.

En juillet, le parti au pouvoir et le ministère de la Santé prévoyaient d’étendre les quotas d’admission dans les écoles de médecine de 4000 sur 10 ans à partir de 2022 et d’ouvrir une nouvelle école de médecine publique afin de résoudre la disparité dans les infrastructures médicales qui est concentrée à Séoul et les environs. Le programme a déclenché une réaction rapide de la part des médecins conduisant des médecins débutants à organiser une sortie à partir du 21 août.

Ils ont convenu de former un organe consultatif composé de plusieurs groupes médicaux et de représentants du gouvernement et des partis politiques pour discuter des mesures de développement du système de santé régional, du système de formation des jeunes médecins et des infrastructures médicales essentielles et des disparités d’accès aux services de santé entre les zones urbaines et rurales.

La discussion sera suspendue jusqu’à ce que la propagation du COVID-19 se stabilise.

«La KMA et le Parti démocrate ont mis en place une forme statutaire pour suspendre les projets d’extension des quotas d’admission dans les écoles de médecine et la création d’une école de médecine publique. Nous commencerons les discussions à partir de zéro une fois que la situation du COVID-19 se sera stabilisée », a déclaré Choi du groupe de médecins.

Le Parti démocrate s’est engagé à faire des efforts pour garantir un budget suffisant pour renforcer la compétitivité et améliorer la qualité des services médicaux des établissements de santé publique et des établissements médicaux.

Plus tard dans la journée, le chef de la KMA a signé un autre accord en cinq points avec le ministre de la Santé Park Neung-hoo.

Aux termes de l’accord, le ministère et le groupe se coordonneront étroitement pour protéger le personnel médical et soutenir les prestataires de soins de santé. Le groupe a promis que ses membres mettront fin à l’action collective et retourneront dans les hôpitaux.

Cependant, il s’est heurté à la résistance de jeunes médecins des hôpitaux généraux à travers le pays alors que la KMA a scellé l’accord avec le parti au pouvoir sans consultation de l’Association coréenne des internes et des résidents, qui a activement mené la protestation à l’échelle de l’État.

Les stagiaires et les résidents ont empêché le chef de la KMA d’entrer dans le lieu de la cérémonie de signature, critiquant l’accord qu’ils qualifiaient de décision unilatérale prise à la hâte.

Publié par KoreaHerald, traduit par KoreaIsGood.

Le HOBAKJEON s’invite dans votre assiette !

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Septembre – Semaine 36 – DAY6, Lovelyz, SUPER M, CLC, ACE, AleXa, Wonho, LunarSolar, Lee Eunsang, Super Junior – D&E, …

Next article

You may also like

1 Comment

  1. […] Des milliers de stagiaires et leurs collègues médecins sont retournés au travail cette semaine, mettant fin à une grève d’une semaine alors que le gouvernement acceptait de retarder son programme …. […]

Leave a reply