coronavirus Corée

Le président Moon Jae-in a ordonné lundi un contrôle complet sur chaque individu ayant récemment voyagé à Wuhan. La Corée du Sud vient de confirmer son quatrième cas de coronavirus de Wuhan au milieu de craintes grandissantes du public concernant la maladie virale qui a déjà causé 80 décès, selon le gouvernement Chinois.

Le gouvernement a relevé le niveau d’alerte pour les maladies infectieuses au deuxième échelon le plus grave, après qu’un homme coréen de 55 ans, qui s’était rendu à Wuhan, ait été testé positif pour le coronavirus plus tôt dans la journée.

L’homme n’avait montré aucun symptôme d’infection lors des tests réalisés à l’aéroport à son retour en Corée le 20 janvier. Il est soigné dans un établissement médical depuis le 21 janvier pour des symptômes du rhume. Samedi, il a développé de la fièvre élevée et de douleurs musculaires, et a été placé sous étroite surveillance. Il a été diagnostiqué dimanche d’une pneumonie, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies.

L’homme a confirmé avoir exercé des activités normales après avoir contracté le virus, selon l’agence. Une inspection approfondie suite à ses activités est en cours.

Ce dernier cas survient un jour après qu’un résident coréen de 54 ans de Wuhan, revenu en Corée le 20 janvier, ait été testé positif. Lui aussi n’avait montré aucun symptôme lors du dépistage du virus à l’aéroport et a mené des activités normales sans avoir été identifié ou surveillé par les autorités sanitaires.

Selon ses mouvements révélés lundi par le KCDC, il a été soigné dans une clinique de chirurgie plastique, a dîné dans des restaurants, s’est promené le long de la rivière Han et a séjourné dans un hôtel du sud de Séoul avant de rendre visite à sa mère à Ilsan, dans la province de Gyeonggi.

Soixante-quatorze personnes sont entrées en contact avec l’homme, selon l’agence de santé publique. L’un d’eux présentait des symptômes d’infection et a été placé en isolement, mais les tests se sont révélés être négatifs. Les autres sont sous isolement volontaire et sont étroitement surveillés par les autorités sanitaires.

Les installations médicales et l’hôtel qu’il a visité ont tous été désinfectés, a indiqué le KCDC.

Pour rappel, les deux premiers cas – une Chinoise de 35 ans et un Coréen – ont été confirmés le 20 et 24 janvier.

Cinquante-sept personnes présentaient des symptômes du virus lundi après-midi. Une personne reste en attente des résultats du test et les 56 personnes restantes ne sont pas infectées.

Actions mises en place par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus

Le gouvernement coréen a intensifié ses efforts pour contenir la propagation du virus en resserrant les contrôles sur les passagers entrant en Corée et en élargissant l’éventail des personnes à mettre en quarantaine et sur les listes de surveillance parmi ceux qui ont visité la Chine.

Selon Yoon Do-han, secrétaire principal à la communication publique, lors d’une réunion avec de hauts secrétaires, le président Moon Jae-in a ordonné des mesures préventives complètes, incluant :

  • La divulgation transparente d’informations au public
  • La mobilisation du personnel médical de l’armée afin de freiner la propagation du virus

Il a également appelé à une surveillance étroite de l’impact du coronavirus sur l’économie. Le ministre des Finances devrait tenir une réunion d’urgence mardi, selon Yoon.

Le ministère des Affaires étrangères a relevé le niveau d’avis de voyage pour Wuhan et la région de la province du Hubei à « alerte rouge », également au deuxième rang dans le système d’alerte de voyage (contenant quatre niveaux d’alertes).

Le gouvernement serait en train de procéder à un examen final afin d’envoyer un avion affrété à Wuhan pour évacuer environ 600 Coréens qui seraient encore présents à Wuhan et dans les environs.

Toute la Chine est désormais classée comme «zone à risque de coronavirus», les voyageurs venant du pays doivent remplir des formulaires de santé à leur arrivée. Si une personne de Wuhan ou des régions voisines montre des signes de fièvre ou de problèmes respiratoires, elle sera mise en quarantaine à partir de mardi. Ceux qui ont visité d’autres parties de la Chine et qui présentent des symptômes de pneumonie seront mis en isolement.

Les craintes du public grandissent en Corée, le site présidentiel est inondé de pétitions demandant l’interdiction d’entrée de tous les voyageurs chinois. Plus de 480 000 personnes ont signé les pétitions lundi après-midi.

Selon Commission nationale de la santé de Chine, il y avait 2 744 cas confirmés à travers la Chine, dont 461 personnes dans un état critique, dimanche à minuit. Pour rappel, au totale plus de 57 millions de personnes sont placées sous verrouillage total ou partiel en Chine avec plus de dix villes mises sous quarantaine.

Le KCDC a conseillé aux citoyens de veiller à leur hygiène personnelle comme se laver les mains et porter des masques. Ceux qui présentent des symptômes de pneumonie doivent immédiatement contacter un centre d’appels d’urgence en composant le 1339.

L’envoie de militaire à Hormuz fait débat

Previous article

8 mois de prison pour avoir tué un chien

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply