Un cluster d’infections au COVID-19 composé de 17 cas est apparu jeudi dans l’un des plus grands hôpitaux de Corée du Sud à Séoul alors que les autorités sanitaires luttent pour ramener le nombre d’infections en dessous de 100 par jour.

La Corée a signalé 155 nouveaux cas de COVID-19 jeudi – 141 transmis localement et 14 importés, selon les Centers for Disease Control and Prevention de Corée.

Ce jeudi marque le huitième jour consécutif où le nombre quotidien de nouveaux cas de coronavirus dans le pays est resté inférieur à 200 depuis la résurgence du COVID-19 dans la région métropolitaine de Séoul déclenchée par une église basée à Séoul et un rassemblement massif organisé le 15 août.

Le décompte quotidien a progressivement diminué avec des règles de distanciation sociale renforcées en place depuis. La Corée a affiché une hausse à trois chiffres pour la 28e journée de suite.

Malgré cette baisse, les autorités restent sur le qui-vive puisqu’elle n’est pas constante et que de nouveaux clusters, comme celui de l’hôpital aujourd’hui, sont encore trouvés.

Au cours des deux dernières semaines, on estime que 30 à 40% des personnes testées positives pour le nouveau coronavirus n’avaient aucun symptôme au moment où elles ont été diagnostiquées. Entre le 28 août et 10 septembre, pour 22,9% des nouveaux cas signalés, les autorités ne parviennent pas à tracer le chemin des infections.

Une décision sur la fin ou l’extension du niveau actuel de distanciation sociale est attendue à la fin de cette semaine.

Des règles de distanciation sociale de «niveau 2.5» sont en place jusqu’à dimanche à Séoul, dans la province d’Incheon et de Gyeonggi – qui abritent collectivement près de la moitié de la population du pays – et des règles de distanciation sociale de niveau 2 sont en place dans tout le pays jusqu’au 20 septembre.

Les prochaines vacances de Chuseok, qui se dérouleront du 30 septembre au 4 octobre cette année, mettent les autorités sur leurs gardes, car davantage de personnes devraient voyager à travers le pays pour des réunions de famille et l’augmentation des mouvements de personnes pourrait entraîner une augmentation des infections et surtout les éparpiller dans tout le pays. Chuseok est l’une des plus grandes fêtes traditionnelles du pays, lorsque les familles élargies se réunissent et rendent hommage à leurs ancêtres.

Alors que les autorités demandent aux Coréens de s’abstenir de rendre visite à leurs familles cette année et d’organiser virtuellement des rituels, les appels publics se multiplient pour des restrictions sur la circulation des personnes pendant les vacances de Chuseok.

Environ 71,3% des personnes interrogées étaient favorables à l’imposition de restrictions aux mouvements de personnes en raison du risque de propagation du virus, selon une enquête menée mercredi par le sondeur local Realmeter auprès de 500 personnes. Seulement 18,9% se sont opposés aux restrictions.

Les autorités ont déclaré qu’elles n’envisageaient pas d’appliquer des restrictions de voyage dans le pays, invoquant l’absence de fondement juridique.

Publié par KoreaHerald, repris et traduit par KoreaIsGood.

La porte des secrets

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Septembre – Semaine 37 – Kim Nam Joo, Taemin, Yooa, MAMAMOO, HA:TFELT, SEVENTEEN, SBS Super Concert, …

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply