chien

Un homme de 28 ans a été condamné mercredi 22 janvier à huit mois de prison pour le meurtre brutal d’un chien.

Le tribunal du district ouest de Séoul a prononcé son verdict, surnommé Jeong, accusé d’avoir enfreint la loi sur la protection des animaux.

Jeong, qui travaillait dans un restaurant local de poulet frit, a été accusé d’avoir tué un chien perdu dans le quartier ouest de Mapo, à Séoul, en octobre dernier. Le chien a été retrouvé avec de graves blessures à la tête.

« La méthode du crime a été très cruelle et a montré le mépris (de Jeong) envers la vie. Il y a aussi beaucoup de critiques à faire concernant le motif du crime », a déclaré le juge, notant que Jeong avait essayé d’attraper le chien pour l’élever lui-même, mais l’a tué quand il lui a résisté.

« Une peine de prison est inévitable étant donné que … la famille propriétaire de l’animal exige une punition sévère et de plus Jeong a été puni plusieurs fois pour violence », a déclaré le juge, ajoutant que le tribunal avait tenu compte du fait que le crime n’était pas prémédité et Jeong a reconnu et exprimé ses regrets.

Les procureurs avaient auparavant demandé une peine de 18 mois de prison pour cet homme.

La décision de mercredi est la dernière d’une série de sanctions plus sévères pour les agresseurs d’animaux.

En novembre, le même tribunal de district a condamné un homme d’une trentaine d’années à six mois de prison pour avoir agressé et tué un chat.

Plus tôt ce mois-ci, le tribunal de district de Suwon, au sud de Séoul, a condamné un homme d’une cinquantaine d’années à quatre ans pour meurtre brutal de deux chats en deux jours.

4ème cas confirmé de coronavirus. Quelle réaction du gouvernement coréen ?

Previous article

Des exportations record pour Samyang Foods.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply