étudiants remboursement frais scolarité

Près de 90% des étudiants souhaitent que leurs frais de scolarité soient remboursés, même partiellement, car les cours du deuxième semestre seront probablement de nouveau dispensés principalement en ligne, comme durant les trois derniers semestres depuis le début de 2020, en raison de la pandémie.

Ils affirment qu’il est déraisonnable pour les écoles de facturer le montant total des frais de scolarité, car les étudiants n’utilisent pas les installations sur le campus et la qualité des cours en ligne est inférieure à celle des cours en présentiel.

Après des consultations avec les universités, le ministère de l’Éducation a annoncé le 24 juin que les écoles élargiraient progressivement les cours en présentiel durant le second semestre.

Le ministère avait initialement annoncé que les conférences hors ligne seraient étendues à partir de la fin septembre, date à laquelle 70% de la population devrait avoir reçu au moins sa première dose d’un vaccin COVID-19, selon les estimations du gouvernement.

Cependant, la situation sanitaire en Corée du Sud s’aggrave depuis plusieurs semaines. Certaines universités ont annoncé leur intention de retarder le retour aux cours en présentiel. L’Université nationale de Séoul a déclaré la semaine dernière qu’elle maintiendrait les cours en ligne pendant un mois de plus jusqu’à la fin septembre, tandis que de nombreuses autres écoles de Séoul ont annoncé qu’elles maintiendraient les cours en ligne tant que les mesures de distanciation sociale de niveau 4 seraient toujours en place.

Ces annonces mettent en colère les étudiants insatisfaits de la qualité des cours en ligne et coupés des installations scolaires, les incitant à exiger le remboursement des frais de scolarité.

Le National University Student Council Network, un réseau de conseils étudiants universitaires à travers le pays, a mené une enquête auprès de 2 484 étudiants en juillet juste après la fin du premier semestre, et 89,3% d’entre eux ont convenu que les universités devraient rembourser les frais de scolarité en totalité ou au moins partiellement pour le semestre d’automne de l’année dernière et le semestre de printemps de cette année.

En mars, un groupe d’associations d’étudiants a déposé une plainte contre le ministère de l’Éducation et les universités en juillet de l’année dernière, demandant le remboursement des frais de scolarité en raison de perturbations dans l’apprentissage des étudiants. Le procès a réuni quelque 3 500 étudiants de 42 universités à travers le pays.

À cet égard, le ministère de l’Éducation a clairement indiqué que la question du remboursement des frais de scolarité n’était pas une question nécessitant l’implication directe du ministère, affirmant que les universités devraient en discuter avec leurs étudiants.

L’année dernière, le ministère a obtenu 100 milliards de won dans le budget supplémentaire qui ont été attribués aux universités faisant des efforts pour améliorer leurs cours en ligne et pour soutenir les étudiants qui ont été financièrement touchés par la pandémie. Cette année, le ministère n’a pas envisagé un tel soutien.

Nous pensons que le niveau de satisfaction des étudiants (avec les cours) s’est un peu amélioré, donc un soutien supplémentaire, comme nous l’avons fourni l’année dernière, n’a pas encore été envisagé.

Choi, directeur en chef de la division politique de l’enseignement supérieur au ministère.

Publié par KoreaTimes traduit et adapté par KoreaIsGood

Alerte en Corée : les hôpitaux de Séoul saturent !

Previous article

Les 10 idols qui crèvent l’écran !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply