bracelet-électronique-Corée

Ceux qui enfreignent les règles de quarantaine obligatoire devront porter des bracelets électroniques à partir de lundi, ont annoncé vendredi les autorités.

Pour des raisons de confidentialité, le port ne sera pas obligatoire, ce qui soulève des questions sur l’efficacité de la politique.

Cependant, les contrevenants qui n’acceptent pas de porter les bracelets de localisation seront tenus de rester dans les installations de l’État pendant la quarantaine, plutôt que chez eux, ont déclaré les autorités. Ils doivent également payer le logement – environ 100 000 won par jour.

Le bracelet Bluetooth est connecté à l’application mobile pour les personnes en quarantaine. Il déclenche une alarme et alerte les autorités lorsque le bracelet se déplace à plus de 20 mètres du smartphone.

Ceux qui quittent les limites de leur domicile ou ne répondent pas aux appels téléphoniques des employés municipaux sont considérés comme une violation des règles d’auto-quarantaine. Lorsque cela se produit, des fonctionnaires et des policiers sont mobilisés pour retrouver le porteur.

Lundi, 244 personnes avaient violé les règles d’auto-quarantaine, selon le gouvernement.

Article publié par Ock Hyun-ju sur KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood.

L’âge de consentement sexuel augmenté de 13 à 16 ans

Previous article

Selon un média de Hong Kong, Kim Jong-Un est décédé

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply