Cela fait maintenant plus d’un mois que les nouveaux cas quotidiens déclarés de coronavirus en Corée du Sud se situent au niveau de la centaine. Le gouvernement n’avait pas annoncé de mesures particulières telles qu’une fermeture temporaire des clubs.

Cependant, nul n’a oublié ce qui s’est passé début mai. Alors que la Corée du Sud déclarait 0 nouveau cas locaux le 30 avril, un cluster éclata à Itaewon quelques jours après. Un homme est allé clubber deux fois la semaine précédant son dépistage. En conséquence, les coréens qui ont gardé cela en tête craignent Halloween. Cependant, la jeunesse a vite oublié et s’est, massivement, rassemblée dans les rues de Séoul notamment à Itaewon et Hongdae, les quartiers où bars et boite de nuit se trouvent massivement.

Les autorités ont anticipé cette soirée et on prit certaines mesures de prévention. Depuis le premier jour, la Corée du Sud a adopté une réelle stratégie de tests massifs et d’isolement et Halloween ne fera pas exception à la règle. Premièrement, le district de Yongsan a fait son possible pour dissuader les citoyens de se rendre à Itaewon via des publications sur les réseaux sociaux.

Des « portes de santé » ont été installées à l’entrée des zones de forte influence et à l’intérieur. Afin de rentrer dans les zones sensibles, le passage dans les portes de décontamination était obligatoire. D’ailleurs, il est aussi impossible de rentrer dans ces zones, les bars, les clubs, sans scanner son QR code contenant les informations de contact.

La foule était présente, un peu moins que les années précédentes selon certains commerçants, explique le journal 한국경제 mais plus que ce qui était prévu. À noter, à Itaewon, l’ensemble des boites de nuit ont collectivement décidé de fermer jusqu’au 3 novembre afin de lutter contre la propagation du virus. Sur l’ensemble de Séoul, il est estimé a plus de 100 le nombre de fermeture volontaire de clubs et autres établissements de divertissement.

Cependant, aucun système n’est sans faille. Par exemple, certaines ruelles étaient délaissées de « Health Point » permettant donc de rentrer sans validation du QR code ou passage dans les portes de santé. Évidemment, les gestes barrières sont difficilement réalisable et bien que le port du masque était respecté, les personnes en costume les retirent afin de prendre des photos, dans les bars pleins, il est impossible de manger ou boire en gardant son masque. La promiscuité des personnes augmente fortement le risque de transmission du virus, notamment que le bruit ambiant oblige à parler fort et donc à postillonner.  

Afin de connaitre les conséquences de cette soirée d’Halloween, il faut attendre environs 10 jours. Espérant, évidemment, qu’aucun cluster n’éclatera.

Mnet dévoile les artistes nominés pour les MAMA 2020

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Octobre – Semaine 44 – TXT, DKB, TWICE, CIX, Paul Kim, CL, MINO, T1419, P1Harmony, DRIPPIN, Refund Sisters, JBJ95, …

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply