coronavirus-suspect-corée

La Corée du Sud a signalé son 29e cas de COVID-19, dimanche matin, après cinq jours consécutifs sans nouveau cas. Depuis dimanche, 2 nouveaux cas ont été signalés.

Coronavirus : Un cas inexpliqué en Corée du Sud

Selon le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies, les patients numéro 29 et 30 marquent les premiers cas de coronavirus du pays sans voie de transmission claire ni symptômes connus.

Samedi, un Coréen de 82 ans a été emmené aux urgences de l’hôpital universitaire coréen dans le quartier nord de Séongbuk, à Séoul, après s’être plaint de douleurs à la poitrine. Lundi, la femme de ce patient a été diagnostiquée comme atteinte du coronavirus, devenant ainsi le 30ème cas connu en Corée du Sud.

Il n’était pas initialement suspecté d’avoir le virus car il ne présentait pas de symptômes respiratoires ou d’autres symptômes associés à la maladie. Il n’avait pas non plus d’antécédents de voyage à l’étranger ni de contact avec des patients confirmés. Le personnel médical a décidé de le tester pour le virus après une analyse pulmonaire a montré des signes de pneumonie.

Le KCDC a déclaré dans un briefing dimanche que le patient, qui a développé des symptômes de pneumonie, n’était pas dans un état grave, mais que le nouveau cas suggérait un risque de transmission communautaire.

Le directeur des centres, Jung Eun-kyeong, a déclaré que l’agence réexaminerait le dépistage de COVID-19 chez tous les patients atteints de pneumonie.

Nous sommes en pourparlers avec les associations de médecins pour déterminer dans quelle mesure le dépistage du virus s’étendra, dont les détails seront mis en œuvre dès que possible

Jung Eun-kyeong

Le ministère de la Santé et du Bien-être social, orchestrant la réponse du gouvernement, a déclaré dimanche qu’il étendrait les capacités de dépistage des 5 000 cas suspects actuels à 10 000 d’ici la fin de ce mois pour permettre une détection précoce de la maladie.

Ces évènements récents vont probablement porter un coup au retour des sorties publiques ce week-end, stimulée par un bref répit des infections signalées la semaine dernière et les efforts du gouvernement pour encourager un retour à la situation antérieure au virus.

Choi Hyun-cheol, le propriétaire d’un restaurant dans l’ouest de Séoul, a déclaré qu’il avait vu une augmentation notable de la clientèle au cours du week-end, après une période d’activité au ralenti depuis le début de l’épidémie.

Coronavirus : Le gouvernement souhaite un retour à la normal en Corée du Sud

Ce qui est plus important que les mesures gouvernementales, c’est que les citoyens quittent leur peur excessive et reprennent leurs activités économiques régulières.

Moon Jae-in, lors d’une visite d’un marché traditionnel dans un quartier du centre de Séoul

Appelant la consommation active «une contre-mesure fondamentale» à l’épidémie, Moon a déclaré que lui et le Premier ministre Chung Sye-kyun faisaient campagne pour atténuer les conséquences du virus sur l’économie nationale.

Cependant le KCDC a mis en garde vendredi contre une lecture excessive du ralentissement des chiffres, exhortant le public à rester à l’affût.

Jung, a déclaré que la vague du virus « n’avait pas encore atteint son pic » et que la trajectoire de l’épidémie ne suggérait pas une tendance à la baisse.

Dans un briefing de samedi, Jung a déclaré que le KCDC se préparait à une possibilité que le COVID-19 finisse comme une épidémie saisonnière, tout comme la grippe.

Nous voyons la nécessité d’efforts de confinement à long terme et d’intensification des efforts pour bloquer la transmission dans la communauté et les établissements médicaux

Sur 31 patients infectés par le virus, neuf étaient complètement rétablis dimanche, et un autre test négatif lors d’une première série de tests. Les autres patients étaient également dans un état stable, a indiqué le KCDC.

Chute de neige record en Corée du Sud

Previous article

73 nouveaux cas de coronavirus à Daegu.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply