Les travailleurs syndiqués du métro de Séoul ont annulé mercredi leur projet de grève après avoir conclu un accord avec la direction, quelques minutes avant le début.

La compagnie de métro gérée par le gouvernement et le syndicat ont conclu l’accord à 8h50 après plus de six heures de négociations, a déclaré le syndicat.

Le métro de Séoul exploite les lignes de métro n ° 1 à 8, transportant plus de 7,2 millions de personnes au quotidien.

L’accord de mercredi prévoit une augmentation des salaires de 1,8%, employer 242 personnes supplémentaires en ce qui concerne l’extension des lignes existantes et la création de nouvelles stations. La société a également promis d’améliorer l’environnement de travail des employées et de négocier l’embauche de plus de conducteurs.

Vers 22 heures Mardi, le syndicat a déclaré une rupture dans les négociations avec l’entreprise et a annoncé qu’il procéderait à une grève de trois jours comme prévu à partir de mercredi 9h00.

La compagnie et le syndicat ont convenu que le public ne devrait pas être dérangé

Kim Tae-ho, directeur général de la région métropolitaine de Séoul

L’accord intervient après quatre mois de conflit entre les partenaires sociaux. Durant cette période s’est tenu 31 sessions de négociation. Ne voyant aucun progrès dans les négociations, le syndicat a lancé vendredi dernier une campagne « work-to-rule », signifiant se limiter à faire ce qui est indiqué dans le contrat de travail, avant le déclenchement de la grève.

L’accord est un progrès, car il représente une avancée décisive dans l’augmentation du nombre d’employés

Syndicat

Cependant, ils ont dénoncé le ministère de l’Administration publique et de la Sécurité pour ne pas avoir répondu à leur demande concernant le système de pointe salariale.

Le « « wage-peak system », qui déduit les salaires qui devraient légitimement être versés à des employés non soumis au système, devrait être annulé

Communiqué du syndicat

Le syndicat affirme que les travailleurs du métro ont perdu environ 8,7 milliards de won de salaires potentiels l’année dernière et 4,3 milliards de won cette année en raison de cette politique. Ils ont confirmé qu’ils continueraient les discussions afin de changer ce système.

Le syndicat a également demandé l’augmentation du personnel de sécurité.

L’accord entrera en vigueur après son adoption par le processus de vote officiel du syndicat, qui sera programmé dans un proche avenir.

En Mai, la Corée du Sud a faillit connaître un grève majeur pour les bus. Elle aussi annulée à la dernière minute.

Démission du ministre de la justice Cho Kuk

Previous article

Peine de prison confirmée pour le dirigeant de Lotte

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Non classé