En Corée du Sud, le divorce se pratique de plus en plus. Explication des raisons de la hausse du nombre de divorces.

Quelques jours seulement après la fête de Chuseok, l’un des deux jours fériés les plus importants de la Corée du Sud, Kim Jin-ju a décidé de demander le divorce. 

J’avais juste fini de vivre comme un sac de frappe pour que mon mari laisse échapper ses frustrations

Kim, mère de deux enfants

Elle fait partie du nombre croissant de femmes qui se séparent de leur mari. Maintenant, la Corée du Sud a le taux de divorce le plus élevé en Asie de l’est. Le pays se classe au 14ème rang de l’OCDE. De leur côté, la Chine et le Japon sont respectivement 27ème et 28ème.
Selon Statistics Korea, le nombre de divorces a atteint 108 700 en 2018.

Un sujet toujours sensible en Corée du Sud

Cependant, le divorce reste un sujet tabou dans cette société très conservatrice. Mais les attitudes changent progressivement étant donné que les femmes deviennent plus autonomes. De plus, la notion de divorce était peu connu mais se démocratise suite aux divorces de différentes célébrités dont le couple « Song-Song », Song Joong-ki et Song Hye-kyo, stars du kdrama 태양의 후예 (Descendants of the Sun, en anglais), en juin 2019.

Cependant, bien que de plus en plus de personnes soient sensibilisées sur ce thème, la culture sud-coréenne fait que les femmes préfèrent ne pas aborder le sujet.

La plupart des personnes ne se prononcent pas en public sur leurs divorces, la conformité demeurant une caractéristique dominante de l’idéologie coréenne. Elles ont peur d’être exclus par la société.

Femme travaillant dans un centre d’aide sociale

Les raisons du divorce ont énormément changé depuis que les femmes travaillent et ne sont plus désavantagées lorsqu’elles sont en instance de divorce

Kim Se-ri (pseudonyme), directrice d’un groupe de célibataires

Une forte hausse des demandes de divorce après les vacances

Selon les chiffres de la Cour suprême, le nombre de demandes de divorce a augmenté de 30,8% en mars 2018 par rapport au mois précédent (après le nouvel an coréen). Cette tendance a été continue de 2014 à 2017, les affaires de divorce ayant augmenté de 14,7%, 39,5%, 28% et 13,9% respectivement en mars pour ces années.

Un sondage publié a présenté les trois causes principales de divorce pendant les vacances.  Les confrontations avec la belle-famille ont recueilli le plus grand nombre de voix avec 21,8%, suivies des différences de traitement entre les familles des conjoints, qui ont reçu 16,9%.  Les voyages organisés des deux côtés de la famille venaient en troisième position avec 15,8%.

Je ne dirais pas que les vacances sont les raisons directes pour demander un divorce. Mais je pense que ce sont les vacances qui rappellent aux gens les vieilles coutumes et les mœurs des familles coréennes, notamment le fait que les femmes sont considérées comme secondaires par rapport aux hommes dans les familles traditionnelles

Kim

Les problèmes domestiques tels que les finances et les différences de personnalité sont devenues les principales raisons du divorce en Corée du Sud. Entre 1970 et 1980, les causes de divorces principales étaient liées aux affaires extraconjugales, à la violence domestique ainsi que les conflits familiaux.  Les données du Centre coréen d’aide juridictionnelle pour les affaires familiales ont montré qu’environ 45% des femmes et 60% des hommes consultent pour des affaires domestiques.«Nous sommes à une époque où les deux conjoints sont indépendants dans leur travail et leurs finances et où des différends économiques peuvent survenir», a déclaré Kim Se-ri.

L’indépendance économique est également à l’âge et à la croissance de la carrière. Les femmes âgées de 40 à 44 ans ont le taux de demande de divorce le plus élevé, avec 8,8 pour 1 000 personnes. Placé second, les hommes âgés de 45 à 49 ont avec un taux de 8,6 pour 1 000 personnes.

Alors que les divorces sont de plus en plus nombreux, il y a de moins en moins de mariages en Corée du Sud, comme expliqué dans notre article en mars.

Les tatoueurs manifestent à Séoul

Previous article

La controverse autour de Cho Kuk prend de l’ampleur

Next article

You may also like

1 Comment

  1. […] Hee (ni par moi d’ailleurs). Il est à noter que lors de fêtes traditionnelles les pics de divorces augmentent souvent en […]

Leave a reply