hépatite A Corée du Sud

Les autorités commencent à montrer des inquiétudes. Le nombre de personnes malade a fortement augmenté ces dernières semaines. Ce qui inquiète les experts, les personnes touchées ont, majoritairement, entre 30 et 40 ans. Cette tranche d’âge est normalement la plus résistante à la maladie.

Selon le centre coréen de contrôle et prévention des maladies (KCDC), 3 597 cas ont été reportés depuis le début de l’année. C’est 2.4 fois plus élevé que l’année dernière, mais surtout, cela se rapproche fortement du nombre maximum de personnes touchées sur une année entière. Ce pique a été atteint en 2016 et s’élève à 4 679 patients.

Dans le passé, de nombreuses personnes ont été exposées à l’hépatite A en raison de mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement. Elles en ont souffert et en ont guéri, développant naturellement les anticorps. Mais un certain nombre de personnes nées dans les années 1970 ne possèdent pas d’anticorps, car les conditions sociales et d’hygiène se sont améliorées.

KCDC

Le KCDC recommande de se faire vacciner. La vaccination se réalise en deux injections espacées de 6 mois. L’hépatite A est une maladie hépatique virale transmise par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés ou par le contact direct avec une personne infectée. Les symptômes comprennent la fatigue, des nausées et des vomissements soudains, ainsi que des douleurs ou malaises abdominaux.

Les Etats-Unis rejettent la reprise des discussions 6 parties

Previous article

La Corée du Sud a une « volonté claire » d’améliorer ses relations avec le Japon

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in National