Adapté du webtoon à succès du même nom, Itaewon class est une très bonne surprise de ce début d’année ! Diffusé entre fin janvier et mi-mars sur JTBC les audiences n’ont cessé d’augmenter jusqu’à atteindre 16,5%, reflet d’un succès bien mérité. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un super moment devant un très bon drama.

Chaîne de diffusion JTBC
Genres Revanche, amitié, nourriture
Nombre d’épisodes 16 épisodes de 1h
Sortie Netflix Fr 28 mars 2020
Poster Itaewon Class avec Kim Da Mi et Park Seo Joon

Synopsis de Itaewon class

La vie de Park Saeroyi est bouleversée après avoir été injustement expulsé de son lycée et que son père décède dans un accident. Plein de rancœur envers ceux qui sont responsables de son malheur, il décide de suivre les traces de son père, d’ouvrir un restaurant du nom de DanBam dans le quartier d’Itaewon. Il s’efforce de poursuivre son rêve en surmontant les obstacles qui se dressent sur sa route mais surtout en s’entourant de personnes de confiance sur lesquelles il pourra toujours compter.

Teaser (sous-titres anglais)

Personnages dans Itaewon class

Park Seo Joon dans le rôle de Park Saeroyi

Park Saeroyi est un lycéen plutôt introverti, il a peu d’amis mais ne cherche pas particulièrement à s’en faire. Sa vie est bouleversée du jour au lendemain, mais il ne perd jamais de vue les valeurs que son père lui a transmises. Au fur et à mesure de son parcours, il s’entoure de personnes qui le lui permettent de grandir et de surmonter les rancoeurs passées. D’abord motivé par la vengeance, il trouve petit à petit des objectifs et se donne les moyens de réaliser ses rêves.

Park Seo Joon est absolument bluffant dans ce rôle. Déjà connu pour la qualité de ses interprétations notamment dans Fight for My Way, She was Pretty et bien sûr What’s Wrong with Secretary Kim en 2018, il se surpasse dans la manière dont il dépeint Park Saeroyi. Le personnage exprime assez ses émotions, et Park Seo Joon réussit parfaitement le défi de le rendre très attachant.

Kim Da Mi dans le rôle de Seo Yi Seo

Jo Yi Seo est mon personnage coup de coeur dans Itaewon class. Diagnostiquée borderline sociopathe, elle vit au jour le jour, sans but. Rien ne la passionne vraiment, jusqu’au jour où elle rencontre Park Saeroyi. Très intriguée par sa détermination, elle décide de l’aider dans la poursuite de ses objectifs. Jo Yi Seo est un véritable soutien pour le héros et la curiosité qu’elle éprouve au début se transforme rapidement en véritable affection.

Pourtant elle n’hésite jamais à affirmer ses opinions, elle gère merveilleusement bien toutes les situations et les obstacles qui se dressent sur sa route et celle de Park Saeroyi. Au fur et à mesure de l’histoire, elle s’ouvre à l’amitié, apprend à vivre avec les autres.

Kim Da Mi interprète de Jo Yi Seo : un exemple de ses look magnifiques

J’ai découvert Kim Da Mi – qui était à l’affiche de The Witch Part I : The Subversion – dans ce drama, et c’est un vrai coup de cœur. Je trouve d’une part l’actrice magnifique, et d’autre part elle se fond totalement dans son personnage. Les différents looks et styles de Jo Yi Seo lui vont à merveille ce qui donne des images d’une qualité incroyable.

Poster d’Itaewon class avec toute l’équipe de Dan Bam

Park Saeroyi espère développer son restaurant avec succès. Il essaie alors de s’entourer de personnes de confiance pour le faire prospérer. Entrent en scène Choi Seug Kwon un ex-gangster, interprété par Ryu Kyung Soo, et Ma Hyun Hi une femme trans en pleine affirmation de son identité, interprétée par Lee Yoo Young. Plus tard Kim Toni – Chris Lyon intègre à la bande. Par rapport au webtoon, le personnage de Kim Toni a été ajouté et c’est assez novateur dans la mesure où il y assez peu de rôles d’étrangers dans les dramas habituellement.

Jang Geun Soo, joué par Kim Dong Hee commence lui aussi à travailler à Dan Bam. Fils bâtard du président de Jangga, il est néanmoins rapidement rattrapé par le passé de sa famille et par ce qu’elle a fait subir à Park Saeroyi.

Poster d’Itaewon class : les représentants de l’entreprise Jangga

Dans le rôle du président Jang Dae Hee, on trouve l’acteur Yoo Jae Myung qui interprète avec justesse un antagoniste détestable, intéressé par sa seule réussite. Il est prêt à tout pour que son entreprise continue de prospérer. Son fils Jang Geun Woo est le personnage le plus insupportable du drama. L’acteur qui l’interprète, Ahn Bo Hyun, est excellent comme chaebol sans scrupule qui pense être au-dessus des lois.

Les personnages féminins sont plus ambivalents. La directrice Kang Min Jung (Kim Hye Eun) travaillait avec le père de Park Saeroyi. Femme forte, indépendante, elle continue pourtant à suivre les ordres de Jang Dae Hee. Mais tout au long du drama, elle parvient à s’émanciper et cherche à aider le héros dans sa réussite.

Kwon Nara dans le rôle de Oh Soo Ah, un personnage complexe qui suscite l’empathie

Enfin on trouve le personnage de Oh Soo Ah, interprété par Kwon Na Ra. J’ai eu plus de mal avec elle car je ne comprenais pas certaines de ses actions dans le drama… Elle fait des choix qui l’amène à être contre le héros alors même qu’ils sont amis et ont de l’affection l’un pour l’autre. Tiraillée entre son désir d’avoir une belle vie et son envie d’émancipation, elle souffre de ses propres décisions. Pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher d’espérer une rédemption de son personnage tout au long du drama.

Réalisation de Itaewon class

Kim Seong Yoon offre de nouveau une réalisation exceptionnelle. Je connaissais la qualité de ses visuels depuis Love in the Moonlight donc je m’attendais à quelque chose d’assez extraordinaire. Je n’ai absolument pas été déçue !

L’ambiance, les couleurs, les plans – tout est merveilleusement bien travaillé. Certains effets accentuaient les émotions de scènes poignantes. Son travail est vraiment à saluer, c’est un des réels points forts du drama. Pour preuve, quelques exemples de visuels :

Jo Yi Seo et Kwon Na Ra : une rivalité légère et attachante
Vue du rooftop de Dan Bam

OSTs de Itaewon class

La bande-son participe grandement à la qualité du drama. Les différentes OSTs me restent dans la tête même après la fin du drama ! Et j’ai vraiment envie de les réécouter. Mes deux préférées restent quand même :

Start (시작) de Gaho car elle est vraiment entraînante et qu’elle me rebooste à chaque fois que je l’écoute. Dans le drama, elle donne du relief aux différentes scènes, un bonheur !

La seconde c’est Stone Block (돌덩이) de Ha Hyun Woo, elle va devenir la chanson que j’écouterai en pleine déprime. Je trouve qu’elle fait vraiment fight song ce qui reflète bien l’ambiance du drama.

Un des meilleurs dramas de ce début d’année 2020

Itaewon class est un véritable coup de cœur pour moi. La trame narrative est assez typique, il s’agit d’une histoire de vengeance. Et pourtant j’étais devant mon écran chaque semaine pour suivre les aventures de Park Saeroyi, Jo Yi Seo et de tous les autres. Car au-delà de la vengeance, l’histoire met en avant l’humain et la société coréenne.

Il y a quelques clichés certes, mais ils sont là pour soutenir l’histoire et ne la rendent que plus palpitante. Ils participent complètement au charme du drama !

De nombreux sujets sociétaux sont abordés dont certains sont peu communs dans les dramas. Par exemple la question de la transidentité ou le fait d’avoir un personnage récurrent issue d’une minorité raciale. Cela donne une idée d’où en sont ces questions dans la société coréenne d’aujourd’hui.

Lee Soo Young dans le rôle de Ma Hyun Hi ou comment aborder la transidentité dans un drama en 2020
Chris Lyons dans le rôle de Kim Toni : un jeune homme qui recherche son père coréen

Malgré quelques défauts – un essoufflement de l’histoire entre les épisodes 10 et 12, mais celle-ci reprend de plus bel après donc pas d’inquiétude, des ruptures temporelles parfois un peu abruptes -, le drama tient vraiment ses promesses. On passe du rire aux larmes et par tout un panel d’émotions contradictoires grâce à la profondeur du jeu des différents acteurs et actrices, que je salue une nouvelle fois.

Park Seo Joon et Kim Da Mi : une belle alchimie et un duo qui fonctionne merveilleusement

Mon dernier mot sera de nouveau pour Park Seo Joon et Kim Da Mi qui m’ont vraiment bluffé dans ce drama. Leur duo propose une belle alchimie, leurs personnages évoluent ensemble et tiennent l’un à l’autre. Leur duo est pour l’instant celui qui m’a le plus convaincu dans les dramas de ce début d’année !

Pour résumer, n’attendez pas une seconde, foncez vous plonger dans une histoire captivante, humaine, qui redonne la pêche !

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Mars – Semaine 13 – Kang Daniel, STRAY KIDS, ONEUS, Suho, WINNER, …

Previous article

Jeju porte plainte contre des voyageuses porteuses du coronavirus

Next article

You may also like

1 Comment

Leave a reply