Poster de It’s Okay to Not Be Okay avec Kim Soo Hyun et Seo Y Ji
Chaîne de diffusion TvN / disponible sur Netflix 
Casting Kim Soo Hyun, Seo Ye Ji, Oh Sung Je Park Gyu Young, Kang Gi Doong, Kim Joo Heon, Kim Chang Wan, Jang Young Nam
Genres  Romance, Psychologie et Psychiatrie 
Nombre d’épisodes  16 épisodes d’une heure 

Synopsis

Deux frères dont la mère a été assassinée décident de retourner dans leur ville natale qu’ils ont fuie depuis le drame. Moon Kang Tae est un jeune homme froid et distant. Il évite de se rapprocher d’autrui et ne s’occupe que de son grand frère Sang Tae qui rêve de devenir illustrateur et essaie de se faire une place dans le monde malgré son handicap.

Leur chemin croise celui de Ko Mun Yeong une célèbre autrice aux tendances misanthropes – voire légèrement psychopathes – qui tente de surmonter elle aussi de lourds traumatismes hérités de son passé.

Trailer sous-titré en anglais

Personnages principaux

Kim Soo Hyun dans le rôle de Moon Kang Tae

Moon Kang Tae enchaîne les petits boulots pour subvenir à ses besoins et à ceux de son grand frère autiste. A cause du meurtrier de leur mère dont Kang Tae pense qu’il pourrait toujours être à leur poursuite, ils déménagent souvent et n’ont pas d’attache. Mais Kang Tae commence à être lassé de cette vie et aspire à vivre un peu plus pour lui-même.

Moon Kang Tae est vraiment un personnage très touchant – comme tous les personnages de ce drama. Constamment tiraillé entre son aspiration à vivre sa propre vie et la culpabilité de laisser tomber son frère, il tente de faire face à ses démons pour enfin s’affirmer et se mettre en avant.

Kim Soo Hyun signe avec It’s OKay To Not Be Okay son grand retour sur nos écrans !

C’est l’incroyable Kim Soo Hyun qui incarne à la perfection le personnage de Moon Kang Tae. It’s Okay to Not Be Okay est son premier drama depuis son retour du service militaire en 2019 et il s’agit d’un retour plus que réussi ! Déjà remarquable dans My Love From the Star (2013), Moon That Embraces The Sun (2012) et The Producers (2015), Kim Soo Hyun n’a rien perdu de son talent. Avec lui, on passe par toutes les émotions, du rire aux larmes, en quelques secondes.

Et encore une fois, sa partenaire de casting est à sa hauteur voire le surpasse en raison de son talent exceptionnel !

Seo Ye Ji dans le rôle de Ko Mun Yeong

Ko Mun Yeong est une célèbre autrice de contes. Les histoires qu’elle écrit sont en phase avec sa personnalité : creepy , un peu gothique, d’une profondeur insoupçonnée. Malgré ses tendances asociales, Mun Yeong gère son succès grâce à son éditeur qui la pousse toujours plus à se montrer en public. Même si elle est égoïste et excentrique, son incompréhension des normes sociales la rend très attachante.

Après sa rencontre avec Kang Tae, elle décide de le suivre dans sa ville natale où elle possède une propriété familiale. Mais ce retour réveille de profonds traumatismes et de douloureux souvenirs liés à son enfance.

Seo Ye Ji libre une performance éclatante – récompensée aux Asian Artists Awards

Après les très bons Save Me et Lawlees Lawyer en 2017 et 2018, Seo Ye Ji s’impose comme une des meilleures actrices du moment ! Sa performance est d’autant plus remarquable que le personnage qu’elle incarne est complexe. [Spoiler – la scène de paralysie du sommeil m’a particulièrement marqué et résume pour moi l’incroyable talent de Seo Ye Ji]. Elle mérite amplement le prix de la meilleure actrice qu’elle a reçu aux Asian Arstists Awards pour ce rôle.

Passons ensuite au dernier personnage principal : Moon Sang Tae, incarné par Oh Jung Se.

Oh Jung Se dans le rôle de Moon Sang Tae

Moon Sang Tae est le grand frère de Kang Tae mais, contrairement à la tradition, c’est son petit frère qui prend soin de lui. En raison de son autisme, Sang Tae est rejeté par la majorité des gens. D’abord très immature, il apprend à mieux se débrouiller seul et gagne en indépendance. Sa relation avec son frère en devient plus équilibrée ce qui la rend d’autant plus touchante. Son évolution est vraiment un des points forts du drama.

Oh Jung Se dévoile tous ses talents dans le rôle de Sang Tae. Il est drôle, touchant – parfois énervant – mais toujours dans la justesse. Un rôle sur mesure pour un des plus grands acteurs de ces dernières années.

nos trois acteurs réunis !

Réalisation

Visuellement It’s Okay To Not Be Okay est vraiment magnifique. Encore une fois, Park Shin woo livre un drama à la hauteur de sa réputation. Après Jealousy incarnate en 2016 et Encounter en 2018, il revient pour nous en mettre devant nouveau plein les yeux ! L’ambiance un peu gothique rappelle vraiment un conte ce qui colle parfaitement à une des thématiques principales du drama.

Le trio sous la pluie : une si belle scène !
Le trio sous la pluie, en animation

Les quelques scènes réalisées en animation ajoutent au charme du drama. Elles nous transportent toujours plus loin dans ce conte des temps modernes !

OSTs

La bande son est aussi géniale que le reste du drama. Voici quelques extraits pour vous faire découvrir ces si belles OSTs ou pour vous les remettre en tête !

Janet Suhh – In Silence

Le parfait healing drama pour petits et grands

It’s Okay To Not Be Okay est une véritable ode à la résilience. Les protagonistes surmontent leurs difficultés du passé et peuvent ainsi mieux se projeter dans l’avenir. L’action se déroule dans un hôpital psychiatrique. Ce décor nous fait pénétrer dans un univers bienveillant où le personnel se focalise sur la guérison des patients. L’ambiance est douce et chaleureuse malgré les histoires terribles qui se suivent au fil des épisodes.

citation extraite du drama : « Seuls ceux qui ont souffert comprennent vraiment cette douleur« 

Les différents personnages rencontrés aident les protagonistes à accepter leurs traumatismes, leurs peines liées au passé.

Il s’agit vraiment du parfait healing drama avec des personnages attachants. Tout cela dans une ambiance gothique de conte où l’on se plaît à chercher la princesse et surtout… la sorcière.

Le petit + du drama : les contes

Couverture des contes (image K.Owls)

Le drama est parsemé des contes de Ko Mun Yeong. Ils ont parfaitement leur place et s’intègrent parfaitement dans le déroulement de l’histoire. Ils ont d’ailleurs eu tellement de de succès qu’ils ont été édités, et on peut désormais les commander sur internet !

Des procédures simplifiées pour les étrangers veufs ou divorcés

Previous article

Le Top 10 des dramas 2020 selon la Rédac’

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply