Jeju coronavirus

La province méridionale de l’île de Jeju a déclaré lundi qu’elle avait déposé une plainte contre deux voyageurs testés positifs pour le coronavirus après un voyage de cinq jours sur l’île.

Le procès est intenté par le gouvernement provincial et six entreprises locales qui demandent plus de 100 millions de won (75 000€) en dommages et pertes commerciales.

Les accusés sont une jeune de 19 ans qui fréquente une université aux États-Unis et sa mère. Elles se sont rendues à Jeju cinq jours après le retour de la fille des États-Unis et ont été testés positives pour l’infection virale le lendemain du voyage.

Malgré des symptômes dès le premier jour (de leur voyage de cinq jours ici), elles ont continué (avec leur itinéraire). En conséquence, plus de 20 entreprises ont été contraintes de fermer temporairement et plus de 90 résidents ont été placés en quarantaine

Won Hee-ryong, gouverneur de la province de Jeju

La réclamation pour dommages devrait exploser, car d’autres devraient rejoindre le procès, a-t-il ajouté.

Si un habitant de Jeju a contracté le virus des deux, la province déposera une plainte pénale

L’action de la province de Jeju intervient alors que les résidents s’opposent bruyamment aux voyageurs « égoïstes » qui profitent de leurs efforts pour garder l’île exempte de virus.

Les gens disent que c’est le meilleur moment pour voyager à Jeju. Ils disent que c’est bon marché et qu’il n’est pas nécessaire de porter un masque. Cela me met tellement en colère

Commentaire sur Naver

Jusqu’à présent, la région a signalé neuf cas de coronavirus. Les quatre premiers étaient tous des cas isolés liés à Daegu, la ville la plus durement touchée par le virus en Corée. Après les quatre, Jeju n’a eu aucun nouveau cas pendant 20 jours jusqu’à la semaine dernière quand une série de cas impliquant des personnes revenant de voyages à l’étranger.

L’adolescente est revenue des États-Unis le 15 mars, alors qu’un isolement de deux semaines n’était qu’une recommandation.

Elle et sa mère, ainsi que d’autres, se sont envolées pour Jeju le 20 mars et ont visité plus de 40 endroits au cours de leur séjour de cinq jours. Ils ont visité une clinique le 23 mars mais ont poursuivi leur voyage avant de retourner à Séoul le 24 mars. Elles ont été testées le lendemain.

Selon les informations fournies par le bureau Gangnam-gu de Séoul, la fille a développé des symptômes le 20 mars, le jour de son arrivée à Jeju.

Itaewon class

Previous article

L’accès libre à l’art et à la culture coréenne

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply