Greenland International Medical Center hôpital Jeju

Un hôpital ayant pour objectif la réalisation de bénéfice, une première en Corée du Sud. C’est à Jeju que s’est installé le Greenland International Medical Center. Cependant l’administration de Jeju vient de retirer à l’hôpital son droit d’exercer un business, en résumé une interdiction d’agir en tant qu’entreprise.

En décembre les experts indiquent à Greenland Group dont le siège est à Shanghai, qu’il faudra beaucoup de temps avant de pouvoir ouvrir. L’entreprise pense l’inverse et demande le droit d’exercer. Accordé en décembre l’hôpital doit ouvrir dans les 3 mois. L’administration de Jeju interdit cependant à l’hôpital de soigner des patients coréens et ce pour des raisons de protection de la santé de ses citoyens. Il est a préciser, qu’un délai de 15 mois avait déjà été accordé auparavant.

En mars, le groupe ne peut pas ouvrir et demande un nouveau délai. 

Le centre médical a obtenu l’autorisation d’exploitation le 5 décembre et, conformément à la loi sur la médecine du pays, il devait ouvrir ses portes dans les 90 jours suivant : le 4 mars. Mais il n’a pas été en mesure de le faire et le délai a expiré

Ahn Dong-woo, vice-gouverneur de Jeju

Sans cause valable, l’hôpital n’a pas ouvert ses portes dans les trois mois qui ont vu sa licence approuvée, la période désignée par la Loi sur les services médicaux, et n’a pas non plus pris des mesures concrètes pour ouvrir

Won Hee-ryong, gouverneur de Jeju

Le groupe juge que l’interdiction de traiter des patients coréens comme illégale. Il a porté plainte contre l’administration de Jeju à ce sujet. Le business plan initial ciblant principalement des clients étrangers étant un des arguments principaux motivant cette décision.

En Aout 2017, 134 personnes étaient employées dont 9 médecins afin de pouvoir ouvrir. Cependant, après un premier report de l’ouverture de plus d’un an, plus de la moitié des équipes sont parties. Dernièrement, aucune preuve n’est apportée prouvant qu’il y a assez d’employés pour pratiquer des opérations. 

Park Yoo-Chun interrogé mais le mandat d’arrêt est refusé

Previous article

BTS dans le top 100 de personnalités les plus influentes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply