La Corée du Sud reprendra la construction de nouveaux réacteurs nucléaires dans la ville industrielle d’Uljin, dans l’est du pays, au cours des deux prochaines années.

La construction des réacteurs Shin-Hanul n° 3 et n° 4 dans la province du Gyeongsang du Nord devrait commencer dès 2024, a déclaré le ministre Lee Chang-yang, ajoutant qu’environ 130 milliards de wons (99 millions d’euro) de projets liés à l’énergie nucléaire seront proposés dans l’année.

Ce plan s’inscrit dans le prolongement de la réorientation du gouvernement Yoon en faveur de l’énergie nucléaire, inversant ainsi la stratégie faite par le gouvernement de Moon Jae-in visant à progressivement éliminer cette source d’énergie. Le projet Shin-Hanul avait ainsi été arrêté.

M. Yoon a déclaré que son gouvernement porterait la part de l’énergie nucléaire produite à 30 % ou plus, d’ici 2030.

De même, le gouvernement prévoit d’encourager la création d’environ 5 000 entreprises innovantes dans le domaine de l’énergie d’ici 2030, créant ainsi plus de 100 000 emplois.

Le ministère du commerce, de l’industrie et de l’énergie prévoit également de promouvoir les projets d’investissement du secteur privé d’une valeur de 337 000 milliards de wons, qui se heurtent à des obstacles réglementaires, en procédant notamment à des déréglementations.

Afin de promouvoir les investissements, le gouvernement s’efforce d’assouplir ou de supprimer les réglementations qui ont entravé les 27 projets du secteur privé d’une valeur de 271 000 milliards de wons. Plusieurs projets ont déjà été soutenus de cette façon depuis l’arrivée du nouveau gouvernement.

Selon le ministère de l’industrie, des projets d’investissement d’une valeur totale de 337 000 milliards de wons seront mis en œuvre dans les prochains mois grâce aux déréglementations en cours et aux incitations, telles que les avantages fiscaux, accordées aux entreprises.

Les fonds publics destinés à la recherche et au développement des entreprises du secteur de l’énergie seront augmentés à hauteur de 1 000 milliards de wons d’ici la fin de l’année.

Pour le développement de l’ensemble de l’industrie, le ministère mobilisera un budget de 1,53 trillion de wons, qui sera utilisé pour développer une main-d’œuvre de haute qualité de 140 000 personnes d’ici 2026. Le projet de main-d’œuvre prévoit d’intégrer 39 000 personnes dans les nouvelles industries, 12 000 dans le secteur de la neutralité carbone et 39 000 dans le secteur de la coopération industrielle.

En particulier, le développement de la main-d’œuvre sera axé sur des domaines tels que les semi-conducteurs, les batteries rechargeables et les voitures futuristes, selon le ministère.

Publié par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood

Les ventes de voitures vertes augmentent en Corée !

Previous article

K-ETA : Comment faire ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Economie