Un conflit s’aggrave à propos de la construction d’une mosquée à deux étages dans un quartier résidentiel de Daegu.

Certains habitants, craignant que la mosquée ne renforce l’influence islamique dans la région, sont fermement opposés à la construction, tandis que la communauté islamique et les groupes civiques qui la soutiennent estiment que la mosquée devrait être construite pour garantir la liberté de religion.

La construction du lieu de culte à Daehyeon-dong, dans le district de Buk, a été lancée en décembre 2020 par la communauté islamique locale, composée principalement d’étudiants internationaux étudiant à l’Université nationale de Kyungpook à Daegu. Ils ont reçu un permis de construire quelque mois avant, en septembre.

Ce projet suscite de fortes réactions parmi certains résidents et membres de groupes protestants conservateurs de la région. Ils ont organisé des rassemblements devant le chantier de construction et ont déposé plusieurs pétitions auprès du bureau de district appelant à l’arrêt de la construction, citant le bruit et la violation des droits de propriété.

En février, les autorités du district ont émis un ordre administratif au propriétaire du bâtiment pour arrêter la construction. Il a été retardé indéfiniment depuis, tandis que le conflit entre les deux parties n’a pas été résolu.

Le 3 septembre, un internaute se disant résident du district de Buk a publié une pétition sur le site Internet de Cheong Wa Dae, exhortant le gouvernement à « sauver » le pays de l’influence islamique.

Je me bats depuis plus de huit mois pour arrêter la construction de la mosquée. J’ai vu de nombreux résidents étrangers dans ce quartier tout en vivant ici depuis des décennies, mais je n’ai jamais vu d’étrangers former une communauté comme eux (les musulmans) le font. Je me sens parfois menacé de les voir marcher en groupe dans la rue.

« Maintenant qu’ils achètent des maisons dans le quartier, ce n’est qu’une question de temps avant que notre quartier ne devienne musulman. Je ne comprends pas pourquoi ils revendiquent la liberté de religion ici, alors qu’ils viennent de pays où les religions autres que l’islam sont opprimées et les droits de l’homme sont souvent violés ».

Le créateur de la pétition demande au gouvernement d’intervenir, déclarant : « Le gouvernement devrait nous aider à construire un pays plus sûr pour nos enfants. La pétition avait recueilli plus de 50 000 signatures lundi à 14 heures ».

D’autre part, la communauté islamique et les groupes civiques qui soutiennent la construction de la mosquée estiment que la liberté de religion doit être garantie. Ils considèrent l’ordre administratif du bureau de district de suspendre la construction comme discriminatoire.

La branche de Daegu de la Solidarité populaire pour la démocratie participative a insisté pour que le gouvernement local rétracte sa « politique discriminatoire » et autorise la reprise de la construction.

Il n’y a absolument aucune raison de s’opposer à un projet de construction légitime. Une mosquée est un lieu de culte pour les musulmans, tout comme une église en est un pour les protestants.

Kang Geum-soo, membre du groupe civique, au Korea Times.

Les opposants les discriminent sur la base de la nationalité, de la race et de la religion. Et l’autorité locale devrait retirer son ordre administratif discriminatoire qui n’a été pris que sur la base des opinions des résidents ayant un sentiment anti-musulman.

Il a ajouté : « Les autorités devraient prendre des mesures rapides. Les propriétaires du bâtiment subissent d’énormes pertes financières en raison du retard de plusieurs mois dans la construction.

Publié par KoreaTimes, traduit et adapté par KoreaIsGood.

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Septembre 2021 – Semaine 36, Lisa, Young K, Hyuna & Dawn, Purple Kiss, STAYC, Omega X, …

Previous article

Rennes – Tottenham : Son ne jouera pas

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply