Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un semble avoir ordonné une enquête sur le meurtre d’un fonctionnaire sud-coréen, a révélé mardi le Service national des renseignements de Séoul.

Le président Kim a ordonné une enquête sur l’incident. Il y a eu des preuves circonstancielles d’une recherche du corps

Ha Tae-keung du principal parti d’opposition après l’audit parlementaire du NIS.

Le représentant Kim Byung-kee du Parti démocrate au pouvoir a ajouté qu’il considérait la déclaration du NIS comme signifiant que Kim Jong-un avait ordonné une nouvelle enquête sur l’incident.

Pour rappel, un fonctionnaire sud-coréen est décédé en Corée du Nord. Nous avons parlé de cet incident ainsi que les multiples réactions de sa famille et des politiques. À la suite de l’incident, le ministère de la Défense nationale de Séoul a déclaré que le fonctionnaire avait été abattu par des soldats nord-coréens et que son corps avait été brûlé en mer. Les garde-côtes sud-coréens ont depuis déclaré que le fonctionnaire semble avoir tenté de faire défection vers le nord.

Le Nord, cependant, a reconnu avoir tiré sur un civil sud-coréen retrouvé dans ses eaux, mais a nié avoir brûlé le corps. Pyongyang est jusqu’à présent resté silencieux sur les appels de Séoul à une enquête conjointe.

Selon les deux législateurs, le NIS a soutenu la déclaration du ministère de la Défense affirmant que le corps a été brulé.

Publié par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood.

5 KDrama à absolument (re)voir durant ce second confinement

Previous article

88 personnes décédées après avoir été vaccinées de la grippe : aucune causalité selon le KCDC

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply