Il est peu probable que l’aide alimentaire promise soit acheminée vers la Corée du Nord d’ici la fin du mois, a annoncé vendredi le ministère de l’Unification.

En juin, la Corée du Sud a annoncé qu’elle fournirait 50 000 tonnes de riz à la Corée du Nord via le Programme alimentaire mondial (PAM). La Corée du Sud s’est vue obligée de passer par le PAM, étant donné que son voisin refusait catégoriquement toute aide directe du Sud. Initialement, la livraison devait se réaliser en septembre.

Cependant, depuis l’annonce en juin la Corée du Nord continue de refuser cette aide de Séoul. Pyongyang continuerait de refuser, contestant l’exercice militaire mené conjointement par la Corée du Sud et les États-Unis le mois dernier.  Le ministère tente de confirmer la position officielle du Nord par le biais du PAM, qui gère un bureau à Pyongyang, mais aucune réponse n’a été fournie.

Compte tenu des délais nécessaires à la mise en œuvre du plan d’assistance, comme l’organisation de consultations entre le PAM et le Nord et la sécurisation des navires nécessaires, il semble difficile de mener à bien notre plan initial en septembre

Kim Eun-han, porte-parole adjointe du ministère.

Récemment, un responsable du ministère a déclaré qu’il fallait environ trois semaines pour qu’un premier envoi du riz soit prêt à être livré.

La décision de la Corée du Sud de fournir l’aide alimentaire est intervenue au milieu d’une série de rapports sur la détérioration de la sécurité alimentaire en Corée du Nord. Cependant, ce dernier était contesté la Corée du Sud ayant déjà fourni la Corée du Nord aux quantités annuellement fixée.

Le PAM et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont annoncé précédemment que la production agricole du Nord avait atteint son plus bas niveau depuis 2008, ajoutant que 10 millions de personnes environ, soit environ 40% de la population, ont un besoin urgent de nourriture.

La Corée du Nord a tout de même accepté de recevoir 800 000 tonnes de la Chine il y a quelques semaines.

La controverse autour de Cho Kuk prend de l’ampleur

Previous article

La nomination du ministre de la Justice retardée.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply