corée nord relation sud

La Corée du Nord n’a pas répondu aux appels téléphoniques de la Corée du Sud via les lignes directes de liaison et militaires pour la deuxième journée consécutive, ont déclaré des responsables. Pyongyang intensifie les critiques contre le Sud pour avoir poursuivi son exercice d’été avec les États-Unis.

Les appels via le bureau de liaison intercoréen et les canaux de communication militaires dans les régions frontalières est et ouest sont restés sans réponse à 9 heures, après que le Nord a commencé à éviter ses appels réguliers à partir de mardi après-midi, selon les responsables.

“Nous suivons de près la situation”, a déclaré un responsable militaire.

La déconnexion fait suite à une série de déclarations de colère de Pyongyang après que la Corée du Sud et les États-Unis aient commencé un entraînement préliminaire de quatre jours à l’approche du principal exercice commun qui devrait débuter la semaine prochaine. La Corée du Nord avait pourtant re-étiré sa position, ces entrainements allaient brouiller la relation intercoréenne.  

Kim Yong-chol, un haut responsable nord-coréen, a publié une déclaration plus tôt dans la journée, affirmant que le Nord fera comprendre au Sud le choix dangereux qu’ils ont fait et qu’ils feront face à une crise sécuritaire sérieuse suite leur mauvais choix.”

Il faut leur faire clairement comprendre à quel point ils doivent payer cher pour avoir répondu à notre bonne foi par des actes hostiles et laissé tomber l’opportunité d’améliorer les relations intercoréennes.

Kim Yong-chol

Mardi, Kim Yo-jong, la sœur de Kim Jong-un, s’est hérissée contre la Corée du Sud et les États-Unis au sujet de l’exercice, promettant de renforcer la défense nationale et les capacités de frappe préventive du pays “pour contrer rapidement toute action militaire contre nous”.

Des sources ont déclaré que le Sud avait décidé de poursuivre l’exercice de manière réduite, mais Kim a déclaré qu’il s’agissait toujours d’une “répétition de guerre et d’un exercice de guerre nucléaire préliminaire”, quelle que soit son échelle ou son mode.

Suite à la déclaration de Kim, Ned Price, un porte-parole du département d’État américain, a déclaré que les États-Unis “n’abritent aucune intention hostile envers” la Corée du Nord, soulignant que les exercices sont “de nature purement défensive”.

Publié par Yonhap, repris par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood.

Les médaillés des JO 2020

Previous article

La réouverture des écoles en Corée : entre inquiétude et impatience

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply