La Corée du Nord n’a pas informé la Corée du Sud avant de rejeter l’eau d’un barrage frontalier plus tôt cette semaine en violation d’un accord intercoréen, a déclaré mardi un responsable du ministère de l’unification.

Lundi, la Corée du Nord a partiellement ouvert les vannes du barrage de Hwanggang à la frontière intercoréenne et ainsi déversé de l’eau dans la rivière Imjin, une mesure qui a mis les autorités d’ici en alerte contre l’élévation potentielle des niveaux d’eau dans le sud.

La Corée du Nord a ouvert les portes du barrage trois fois de juillet au 3 août. Le Nord ne nous a pas prévenu à l’avance lors de l’ouverture des portes du barrage.
Le gouvernement coopère étroitement avec plusieurs institutions, maintient la communication et suit strictement le système de réponse.

Responsable ministériel.

En vertu d’un accord signé entre les deux Corées en octobre 2009, le Nord a accepté d’informer le Sud à l’avance de son intention d’ouvrir les vannes, à la suite d’un accident mortel qui a tué six Sud-Coréens après que le Nord a rejeté l’eau du barrage de Hwanggang sans préavis.

Le gouvernement maintient la position selon laquelle (les deux Corées) doivent respecter les accords intercoréens.

Le responsable se veut rassurant, indiquant que le niveau de l’eau au pont Pilseung est inférieur à 3 mètres, un niveau sous contrôle pour le moment alors que la Corée du Sud attend de nouvelles fortes averses pour le reste de la semaine.

Article publié par Yonhap, traduit, adapté et complété par KoreaIsGood.

Averses exceptionnelles en Corée : 14 morts, 12 disparus

Previous article

[PhotoInfo] – La Corée du Nord touchée par les fortes averses

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply