Des responsables sud-coréens ont déclaré samedi que deux avions militaires russes avaient brièvement violé la zone d’identification de défense aérienne du pays (KADIZ) la veille pour la deuxième fois en 10 jours.

Les avions, présumés être des avions de patrouille maritime Il-38, sont entrés dans la zone au-dessus de la mer de l’Est au large d’Uljin, à environ 330 kilomètres au sud-est de Séoul, vendredi après-midi sans préavis, ont indiqué les responsables militaires.

Ils sont restés environ 30 minutes avant de sortir vers la zone d’identification de défense aérienne du Japon.

L’armée de l’air a répondu par des avertissements et des manœuvres pour les faire sortir de la zone.

L’avion n’a pas pénétré dans l’espace aérien territorial du pays, selon les responsables.

L’incursion s’est produite le dernier jour de l’exercice militaire entre Corée du Sud-États-Unis. Cet exercice conjoint a commencé le 18 août.

Le 19 août, six avions militaires russes, dont deux bombardiers stratégiques Tu-95MS, ont violé le KADIZ en mer de l’Est pendant environ 20 minutes, incitant l’armée de l’air à sortir des avions de combat pour les faire évacuer.

Publié par Yonhap, repris par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood.

Découvrir la culture coréenne via 10 activités gratuites à Séoul

Previous article

Daegu craint un retour du coronavirus

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Défense