Le principal parti d’opposition, le People Power Party (PPP), a déposé samedi une plainte auprès du ministère public pour ce qu’il a appelé une perquisition illégale contre l’un de ses législateurs dans un scandale d’ingérence politique.

La plainte accuse Kim Jin-wook, chef du Bureau d’enquête sur la corruption pour les hauts fonctionnaires (CIO), et cinq enquêteurs d’abus de pouvoir et de perquisition illégale dans le bureau du représentant du PPP, Kim Woong ce vendredi.

Jun Joo-hyae, un porte-parole du PPP, a déposé la plainte auprès du Bureau des procureurs suprêmes, avec le conseiller juridique du parti, Kwon Oh-hyeon.

Le scandale se concentre sur des allégations selon lesquelles le ministère public aurait demandé au PPP de déposer des plaintes pénales contre plusieurs personnalités du parti au pouvoir avant les élections législatives d’avril 2020, lorsque Yoon Seok-youl était le procureur général.

Yoon a depuis quitté ses fonctions de procureur général et est devenu l’un des principaux candidats de l’opposition à la course présidentielle de mars 2022.

D’autres membres du parti de l’opposition sont suspectés d’avoir aidé Yoon.

Le PPP a affirmé dans sa plainte contre le CIO que la descente de vendredi dans le bureau de Kim n’avait pas suivi les procédures régulières, car Kim est actuellement un témoin et non un suspect.

Il a également déclaré que les enquêteurs n’avaient pas correctement présenté de mandat pour mener la perquisition lorsqu’ils sont arrivés au bureau de Kim en son absence et qu’ils ont tenté de saisir certains des documents personnels de ses collaborateurs, n’entrant pas dans le cadre du mandat de perquisition.

Publié par Yonhap, repris par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood.

Conjuguer en coréen #2 : Les irréguliers [Apprendre le coréen]

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Septembre 2021 – Semaine 36, Lisa, Young K, Hyuna & Dawn, Purple Kiss, STAYC, Omega X, …

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in National