maire séoul mort disparition

Le maire de Séoul a été retrouvé mort après avoir disparu quelques heures à peine avant la révélation, à la télévision, d’une accusation d’harcèlement sexuel faite par son secrétaire.

La police a découvert le corps de Park Won-soon, 64 ans, dans les collines du nord de Séoul après que des centaines d’officiers aient parcouru la ville pendant plus de sept heures suite à sa disparition jeudi.

Le chaine SBS a rapporté qu’un des secrétaires de Won-soon a déposé une plainte auprès de la police mercredi soir.

Elle l’a accusé de harcèlement sexuel, comme des contacts physiques non désirés, ayant commencé en 2017.

Le rapport de SBS, qui ne cite pas de source, a expliqué que la secrétaire a déclaré aux enquêteurs qu’un nombre indéterminé d’autres employées de la mairie de Séoul avaient subi un harcèlement sexuel similaire.

L’émission était prévue pour être publiée ce jeudi soir.

La télévision MBC a publié une enquête similaire, bien que ni l’Agence de police métropolitaine de Séoul ni le bureau de Won-soon ne confirmeraient ces informations.

L’officier de police Lee Byeong-seok a déclaré aux journalistes que Park avait été identifié pour la dernière fois par une caméra de sécurité à 10h53 à l’entrée des collines, plus de six heures avant que sa fille n’appelle la police pour signaler sa disparition.

Les détectives ont déclaré que le signal du téléphone portable de Won-soon avait été détecté pour la dernière fois dans les collines boisées de Seungbuk-dong, un quartier du nord de Séoul, où les policiers cherchaient jeudi.

La fille de Won-soon a signalé la disparition du maire de Séoul à la police plus tôt dans la journée après qu’elle n’ait pu entrer en contact avec lui, et leur a dit que le sort de son père était inconnu.

Elle a déposé un rapport de police selon lequel son père « avait quitté la maison il y a quatre à cinq heures après avoir laissé des messages audios ressemblant à un testament, son téléphone étant éteint ».

Kim Ji-hyeong, un responsable du gouvernement métropolitain de Séoul, a confirmé que Won-soon ne s’était pas présenté au travail jeudi pour des raisons non précisées.

Il a également annulé tous ses rendez-vous, y compris une réunion avec un responsable présidentiel dans son bureau de la mairie de Séoul.

La police a déclaré que 600 policiers et pompiers utilisant des drones avaient été mobilisés pour rejoindre les recherches de jeudi soir. Son corps a été découvert aux premières heures de vendredi matin.

L’officier des pompiers, Jeong Jin-hyang, a déclaré que les sauveteurs avaient utilisé des chiens pour fouiller les zones dangereuses sur les collines et que des hélicoptères devaient être déployés si le maire n’était pas retrouvé du jour au lendemain.

A propos de Park Won-soon

Militant civique de longue date et avocat des droits de l’Homme, Won-soon a été élue maire indépendant de Séoul en octobre 2011 avec le soutien du Parti démocrate et du Parti travailliste démocrate.

Il a été élu pour son troisième et dernier mandat en juin de l’année dernière.

Membre du Parti démocrate libéral du président Moon Jae-in, il était considéré comme un candidat potentiel à la présidentielle pour les libéraux lors des élections de 2022.

En tant qu’avocat, il a été reconnu pour avoir remporté la première condamnation pour harcèlement sexuel dans le pays.

Il a également critiqué ouvertement les politiques du Japon à l’époque coloniale envers la Corée, y compris la mobilisation de femmes coréennes et d’autres femmes comme esclaves sexuelles pour les soldats japonais.

Il a surtout conservé ses couleurs militantes de maire, critiquant ce qu’il a décrit comme les inégalités sociales et économiques croissantes du pays et les liens traditionnellement corrompus entre les grandes entreprises et les politiciens.

Article publié par Dailymail, traduit et adapté par KoreaIsGood

Les 9 dramas à ne pas rater en juillet !

Previous article

Aengdu pyong – Gelée de cerises à la Coréenne.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply