Le gouvernement a fait un pas en arrière pour le projet de construction d’un nouvel aéroport international sur l’île de Jeju, affirmant que des examens supplémentaires des questions d’environnement et de sécurité sont nécessaires avant que le projet puisse se poursuivre.

Cette décision était un changement par rapport à la position précédente du gouvernement affirmant vouloir accélérer la construction du nouvel aéroport.

Vendredi, le ministère du Territoire, des Infrastructures et des Transports a finalisé et annoncé son plan quinquennal, allant jusqu’en 2025, sur le développement et l’amélioration des aéroports nationaux.

Dans ce plan, le ministère a déclaré: « En ce qui concerne le deuxième aéroport de l’île de Jeju, nous examinerons de manière approfondie les facteurs environnementaux ainsi que les problèmes de sécurité aérienne avant de décider de la direction du projet ».

Dans son précédent plan, qui couvrait de 2016 à 2020, le ministère avait déclaré : « Nous allons rapidement faire pression pour la construction du deuxième aéroport de Jeju, dans le but de l’ouvrir en 2025. »

Les comparaisons entre les deux plans montrent un changement clair dans la position du gouvernement concernant le nouvel aéroport.

Le ministère a dévoilé pour la première fois son plan de construction du deuxième aéroport de l’île en novembre 2015, affirmant que 5 000 milliards de wons (4,2 milliards de dollars) seraient investis pour construire le nouvel aéroport sur un site de 540 mètres carrés dans la région de Seongsan.

Mais le plan a depuis été bloqué au milieu d’une forte résistance de la part des locaux et des militants écologistes.

Un sondage réalisé en février 2021 montre que sur l’île il y a plus d’opposants au projet que de personne favorable, bien que les habitants de Seongsan soient majoritairement favorables au projet.

Un groupe civique local a plutôt demandé au ministère de construire des terminaux supplémentaires à l’aéroport international de Jeju existant et d’améliorer les transports publics de l’île.

En ce qui concerne un autre projet de construction d’un nouvel aéroport sur l’île de Gadeok à Busan, le ministère a déclaré que l’ampleur de cet investissement serait finalisée après l’achèvement d’une étude de faisabilité.

Cette position est intervenue alors que les gouvernements central et régional avaient des points de vue divergents sur les coûts du projet. Le premier a estimé ses coûts à 12 800 milliards de wons à 28 600 milliards de wons, tandis que le second a déclaré que seuls 7 500 milliards de wons seraient nécessaires.

L’étude de faisabilité, qui a débuté en juin, devrait être achevée en mars prochain.

« Nous continuerons à travailler pour promouvoir la confiance des gens envers les politiques aéroportuaires du gouvernement et minimiser tout conflit », a déclaré Joo Jong-whan, haut responsable du ministère chargé des politiques aéroportuaires.

Publié par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood

Le passé en coréen [Apprendre le coréen]

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Septembre 2021 – Semaine 37, MAMAMOO, ATEEZ, Wonho, NCT127, …

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Economie