Le scandale « Nth room » décentre le regard des gens des victimes aux délinquants. Hier, l’Assemblé nationale a approuvé des nouvelles lois afin de sanctionner plus fermement les crimes sexuels, notamment digitaux.

Cho A-ra, intervenant sur l’éducation à la santé et auteur de « J’enseigne l’éducation à la sexualité » explique qu’elle avait remarqué un changement sur la perception des crimes sexuels en ligne ses dernières années.

Elle a mentionné que le cas de « Nth Room » a fait que les gens blâment les auteurs et non plus les victimes. Les méthodes utilisées pour l’exploitation des personnes sont plus sophistiquées du fait des avancées technologiques, et le public est maintenant appelé à accorder plus d’attention à la santé et la sécurité des victimes.

Le public coréen a exprimé son indignation face aux nouvelles du scandale de la « Nth room » qui a été dévoilé en mars. Les victimes, dont des mineures, ont été contraintes d’envoyer des vidéos explicites et parfois violentes les mettant en scène à des personnes qui les partageaient dans des groupes de discussions sur l’application Télégram.

Selon une estimation, 260 000 utilisateurs payaient l’accès au groupe de discussions avec de la crypto-monnaie. Plus de 309 personnes sont accusées de crimes sexuels en lignes en lien avec ce cas et sont détenues depuis le 16 avril.

Ce qui est a noté avec l’affaire Nth Room c’est que cela change le regard porté sur les victimes et leurs attitudes

Cho A-ra

Que nous le voulions ou non, il y a eu des attitudes sociales hostiles et de dénigrement des victimes – certains se demandant si les victimes avaient vraiment résisté ou demandant l’accès aux vidéos filmées illégalement

Elle encourage les gens à continuer de soutenir les victimes plutôt que de lancer des regards de pitié qui ne leurs permettent pas de vaincre le traumatisme.

L’experte en sexualité souligne que ce qui s’est vu dans l’affaire « Nth room » n’est pas vraiment un nouveau crime, mais simplement une autre forme de culture du viol, dans lequel le viol et les violences sexuelles sont normales et minimisées du fait de l’attitude de la société sur le genre et la sexualité.

Les crimes sexuels seront plus diversifiés et plus sophistiqués tant que nous n’essaierons pas d’éliminer la culture du viol grâce à l’éducation et l’estimation culturelle », elle a dit « pour ça, nous avons besoin de reconnaître que les crimes sexuels en ligne sont un problème de société, et non pas un problème individuel

Cho A-ra a aussi mis l’accent sur l’importance d’une éducation sexuelle complète, se référant aux aspects cognitifs, émotionnels et sociaux de la sexualité en dehors de la prévention centré sur les violences sexuelles.

L’éducation sexuelle n’est pas seulement prévenir des violences sexuelles, mais c’est aussi atteindre une vie sexuelle heureuse et saine – je n’entends pas par là uniquement le sexe mais toutes décisions liées à la sexualité, que ce soit la coiffure que l’on veut, le genre de sous-vêtements que l’on porte, le fait de porter ou non un soutien-gorge, de se marier ou non, d’avoir des enfants ou pas, etc…
Lorsque j’interviens en éducation à la sexualité, auprès des adolescents, tout le monde sait ce qui est bien ou pas. Dans le monde réel, cependant, quelques filles n’ont pas compris l’abus sexuel et ne reconnaissent pas les comportements obscènes.
Une éducation sexuelle complète permettra aux jeunes de construire une relation sociale et sexuelle respectueuse d’eux-mêmes et des autres.

Cho A-ra conseille aux parents d’avoir une approche pas à pas pour avoir une conversation constructive sur les questions délicates tournant autour du genre et de la sexualité.

N’hésitez pas à avoir une discussion ouverte avec les enfants sur la sexualité. Il n’est pas trop tard pour avoir ces conversations même avec les ados.

Interview réalisée et publiée par Kwak YeonSoo pour le KoreaTimes, traduite et adaptée par KoreaIsGood.

Alourdissement des sanctions contre les crimes sexuels en Corée du Sud

Previous article

Happy Together Saison 4 Clap de fin !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply