sommet chine corée du nord

Le président Moon Jae-in ne s’en cache plus, il souhaite un 4ème sommet inter-Corées. Cheong Wa Dae espère encore que ce dernier pourra se tenir avant le G20 à Osaka fin juin 2019, et surtout avant que le prochain sommet Moon Jae-in – Donald Trump.

Le bureau présidentiel n’exclut pas la possibilité d’un quatrième sommet intercoréen avant la réunion prévue ici entre les présidents Moon Jae-in et Donald Trump à la fin du mois de juin. Si le sommet intercoréen avait lieu, ce serait un atout considérable pour faire avancer le processus de réalisation de la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Assistant du gouvernement

Le président sud-coréen a même récemment, ce qui ressemble à un appel de désespoir en disant argumentant que l’organisation d’un nouveau sommet « n’est pas physiquement impossible ». La Corée du Nord reste discrète sur ces multi-appels à sommets, Séoul confirme rester en contact par voix officielles et officieuses avec Pyongyang.

Cependant, de son côté, Pyongyang semble plus intéressé par l’organisation de rencontre avec un autre pays : la Chine.

Cela faisait 14 ans que ce n’était pas arrivé, un président Chinois va se rendre en Corée du Nord. Les gouvernements nord-coréen et chinois ont confirmé Lundi la visite de Xi à Pyongyang. Le gouvernement sud-coréen réagi, de façon officielle, de façon positive à cette annonce et espère que ce sommet permettra d’avancer sur le sujet de la dénucléarisation.

La Chine n’est pas en bons termes avec les États-Unis dans le climat diplomatique actuel en raison de la multiplication des différends commerciaux. La Chine et la Russie cherchent à prendre avantage du Nord, en augmentant son influence politique. La dénucléarisation de la péninsule coréenne est l’une des questions cruciales auxquelles les États-Unis accordent de l’attention.

Park Hyung-joong, chercheur à l’Institut coréen pour l’unification nationale

En conclusion, malgré les déclarations du gouvernement coréens, la Chine a un fort intérêt à la concrétisation de ce sommet quelques jours avant le G20 et la rencontre Xi – Trump. C’est aussi l’occasion pour la Corée du Nord de prouver l’importance de ces relations. Rappelons que la Chine soutiens de façon plus ou moins directe la Corée du Nord, lorsque, par exemple, Pékin a interdit des visites de groupe en Corée du Sud à certains de ces ressortissants suite à l’acquisition de systèmes anti-missile américain THAAD en 2017.

8 coréens sur 10 favorisent l’économie à la réunification

Previous article

[PhotoInfo] – Xi arrive en Corée du Nord

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Diplomatie