La commission nationale a fixé mardi le salaire horaire minimum de l’année prochaine à 8720 wons (6,35€), augmentant le seuil légal de la plus petite augmentation annuelle jamais enregistrée (1,5%).

Jusqu’à 4 millions de travailleurs, dont le salaire horaire actuel est inférieur au montant, seront affectés par cette décision.

La décision a été prise aux premières heures de la journée lors de la neuvième réunion plénière de la commission. Cette commission est composée de 9 membres par partie prenante (employeurs, employés, représentant des représentants des intérêts sociaux).

Cette hausse est largement inférieure aux hausses de 16,4% et 10,9% en 2018 et 2019, qui étaient conformes à l’engagement de campagne du président Moon Jae-in d’augmenter le salaire minimum à 10 000 won d’ici la mi-2020.

Les négociations de cette année ont été particulièrement difficiles en raison des difficultés économiques liées à la pandémie de coronavirus.

Les groupes de réflexion économiques et la banque centrale ont réduit les perspectives de croissance de la Corée du Sud. Cependant, les travailleurs dont le revenu est directement lié au salaire minimum ont été directement touchés par la pandémie.

Les employés avaient initialement demandé une augmentation de 16,4% à 10 000 wons, tandis que les employeurs avaient demandé une baisse de 2,1% à 8 410 wons.

La proposition a été adoptée par 9 voix contre 7. Le vote a réuni sept commissaires employeurs et neuf commissaires d’intérêt public.

7 représentants, dont 5 commissaires des employés ont quitté la session pour montrer leur protestation contre cette proposition.

« Les commissaires d’intérêt public ont déclaré la mort du salaire minimum en Corée du Sud », ont-ils déclaré, accusant les commissaires d’intérêt public de prendre parti pour les commissaires employeurs.

Les quatre membres restants, affiliés à la Confédération coréenne des syndicats, n’ont pas assisté à la réunion.

Selon la loi, la commission est tenue de présenter le nouveau salaire minimum au ministre du Travail, qui est ensuite tenu de l’annoncer publiquement avant le 5 août.

Le nouveau salaire prendrait alors effet le 1er janvier.

Les travailleurs et les employeurs peuvent s’opposer au salaire minimum convenu et, sous réserve de l’approbation du ministre, demander une réévaluation par la commission. Il n’y a jamais eu de réévaluation depuis l’introduction du salaire minimum en 1988.

Publié par Yonhap, repris par KoreaHerald, repris et traduit par KoreaIsGood.

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Juillet – Semaine 28 – ChungHa, Red Velvet – Irene&Seulgi, SF9, ZICO, EXO-SC, G-IDLE, Solji,…

Previous article

Les Coréens 한국인

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply