Les actrices Lee Mi-sook et Song Seon-mi ont rompu leur silence ce mardi. Hier, le président Moon Jae-in a désigné la mort de l’actrice Jang Ja-yeon comme l’un des trois cas nécessitant une nouvelle enquête approfondie pour des affaires non résoulue.

Affaire relancée par le président

Le 12 mars une pétition réclamant une nouvelle enquête sur l’affaire Jang Ja-yeon est publiée sur le site Web de l’office présidentiel Cheong Wa Dae. Elle recueilli plus de 600 000 signatures. Suite à cela le président coréen a demandé une ordonnance, la commission envisage de réexaminer l’affaire. L’enquête a été rouverte.

Il y a des cas où la vérité a été enfouie parce que des enquêteurs l’avaient délibérément dissimulée ou ne faisaient pas correctement le travail. Le public croit que les soupçons subsistent et qu’il reste de nombreuses questions sans réponse. Ces affaires ont deux choses en commun : des personnes influentes sont impliquées et les poursuites et la police ont délibérément pas découvert la vérité

Moon Jae-in, président de la Corée du Sud

Les deux femmes se sont exprimées après que Yoon Ji-oh leur ait fait pression pour qu’elles rompent le silence à propos de la soi-disant « liste de Jang Ja-yeon ».

Yoon Ji-oh témoignait en juin 2018 du calvaire vécu par l’actrice Jang Ja-yeon avant son suicide le 7 mars 2008. L’actrice avait laissé plusieurs lettres expliquant les raisons de son décès : le directeur de son agence la forçait à se prostituer. Elle a été battue et abusée pendant plusieurs années. Pendant presque dix ans personne n’a osé témoigner publiquement et depuis peu les langues se délient.

Yoon Ji-oh à la recherche de la vérité

Yoon Ji-oh a critiqué la police et le parquet pour avoir dissimulé les scandales sexuels impliquant des personnes influentes. Elle s’est rendue à 13 reprises près des enquêteurs mais ils ont affirmé que ses paroles ne permettaient pas d’obtenir justice. 

Dans une interview radio, Yoon cite Lee et Song comme deux personnes ayant connaissances de l’existence de la liste et la véracité des évènements ayant engendrés la mort de Jang Ja-yeon.

Lee et Song ont nié connaître ces faits avant le suicide de Jang. Song a pris la parole : « Si elle s’était suicidée pour des raisons qui n’étaient pas sa propre décision, je pense que la vérité devrait être dévoilée. Mais je ne sais rien de sa mort et je me sens extrêmement mal à l’aise face à une telle situation ». Elle a aussi expliqué ne pas avoir été en relation avec Jang lorsqu’elles étaient dans la même agence.

Yoon Ji-oh reste persuadée que les noms de Lee et Song n’ont pas été cité durant l’enquête sans raison. Elle continue de leur demander de s’exprimer sur cette affaire et de dire toute la vérité.

2 teasers pour Show Me de Momoland

Previous article

Les coréens deviennent-ils gros ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply