Les autorités sanitaires sud-coréennes ont confirmé lundi le deuxième décès lié au vaccin dans le pays. Il s’agit d’un homme dans la vingtaine qui a reçu la première dose du vaccin COVID-19 de Pfizer et est décédé le mois dernier.

L’homme, qui a reçu son vaccin le 7 juin, est décédé à l’hôpital six jours plus tard après avoir subi un arrêt cardiaque, selon l’Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA). La victime n’avait aucune maladie sous-jacente.

Les autorités locales ont procédé à une autopsie et ont confirmé que la victime souffrait d’une inflammation du muscle cardiaque ou d’une myocardite.

C’était la deuxième fois que les autorités sanitaires coréennes reconnaissaient le décès après la vaccination.

Bien que cela soit très rare, les vaccins à ARNm peuvent entraîner des effets secondaires tels qu’une inflammation cardiaque.

Le pays administre quatre types de vaccins : AstraZeneca, Pfizer, Moderna et Janssen. Parmi eux, ceux de Pfizer et Moderna sont basés sur la technologie de l’ARNm.

La Corée du Sud a signalé son premier décès lié au vaccin le 21 juin, lorsqu’un homme dans la trentaine est décédé d’un rare cas de coagulation sanguine après avoir reçu le vaccin AstraZeneca COVID-19.

Jusqu’à présent, la Corée du Sud a également enquêté sur 551 cas dans lesquels ceux qui ont reçu des vaccins COVID-19 sont tombés gravement malades. Parmi les cas étudiés, les autorités sanitaires ont reconnu que cinq cas étaient liés aux vaccins.

Le pays, quant à lui, a entièrement vacciné environ 13,4% de sa population. Environ 33% des personnes ont également reçu au moins une injection.

Publié par Yonhap, repris par KoreaTimes, traduit et adapté par KoreaIsGood

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Juillet 2021 – Semaine 29 AKMU, SEVENTEEN, Colde, Ailee, DRP LIVE, Peakboy …

Previous article

La Corée du Sud recommande à certains étudiants étrangers de ne pas revenir trop rapidement

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply