Les Afghans évacués qui sont venus en Corée en août pour échapper au régime taliban dans leur pays d’origine seront autorisés à travailler comme travailleurs saisonniers dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche, a annoncé mardi le gouvernement.

Le ministère de la Justice et le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales ont annoncé un ensemble de mesures visant à assouplir la réglementation sur le recrutement de travailleurs étrangers pour le travail saisonnier afin de pallier la pénurie de main-d’œuvre dans ces secteurs.

Depuis 2017, les ministères acceptent les travailleurs migrants saisonniers avec des visas C-4 à court terme, car les exploitations agricoles et de pêche souffrent de pénuries de main-d’œuvre en raison du vieillissement de la population. Les travailleurs munis de ce visa pouvaient travailler jusqu’à cinq mois ici pendant la saison des récoltes. Mais les fermes ont eu des difficultés à embaucher des travailleurs étrangers depuis l’année dernière en raison de la pandémie de COVID-19.

À titre de mesure temporaire, depuis février de cette année, le gouvernement a autorisé les ressortissants étrangers ici sans visa de travail à travailler comme employés saisonniers. Cela incluait ceux qui détenaient des visas de visite familiale F-1 et ceux qui avaient dépassé la durée de leur visa, qui n’ont pas pu retourner dans leur pays d’origine en raison de la pandémie prolongée. Environ 1 470 de ces personnes ont obtenu du travail grâce à cette mesure temporaire, selon les ministères.

Alors que la mesure provisoire devait initialement prendre fin en mars de l’année prochaine, le gouvernement a décidé de la rendre permanente.

À partir du 1er janvier, les conditions des personnes pouvant effectuer un travail saisonnier seront élargies pour inclure les étudiants internationaux, les personnes titulaires d’un visa D-1 pour le secteur des arts et de la culture et celles qui recherchent des opportunités d’emploi avec un visa D-10. Les Coréens de souche titulaires d’un visa H-2, dont la période de travail maximale de 10 mois est terminée, mais qui sont restés ici après avoir accepté de ne pas trouver d’emploi à temps plein, seront également autorisés à devenir des travailleurs saisonniers.

De plus, les Afghans qui sont entrés en Corée et ont obtenu le statut de « contributeurs spéciaux » pour leurs activités d’aide au gouvernement coréen en Afghanistan, seront autorisés à travailler de façon saisonnière.

Les étudiants étrangers qui effectuent un travail saisonnier pendant plus de 60 jours recevront des points supplémentaires sur leurs demandes de visa de recherche d’emploi D-10.

Le gouvernement va créer un nouveau visa, le E-7-5, qui sera accordé aux travailleurs qualifiés des secteurs de l’agriculture et de la pêche et l’accordera aux titulaires d’un visa de travail saisonnier E-8 qui travaillent ici pendant cinq ans. Il cherchera également à introduire un visa d’immigration si les titulaires du visa E-7-5 remplissent des conditions spécifiques, telles qu’un certain niveau de revenu, et souhaitent vivre dans des villages d’agriculteurs et de pêcheurs en zone rurale.

Publié par KoreaTimes, traduit et adapté par KoreaIsGood

Mise à jour : Enfin, le gouvernement coréen travaille à accepter la vaccination des étrangers vaccinés à l’étranger

Previous article

Quelles actualités KPOP cette semaine ? Décembre 2021 – Semaine 49 & 50, FTIsland, LUCY, NCT, Monsta X, Mino, Moonbyul, ATEEZ, Purple Kiss, …

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply