Kaesong visite

Depuis la fermeture forcée du site en 2016, les 125 entreprises sud-coréennes qui étaient dans le projet, demandent une autorisation d’accès à la zone industrielle afin d’inspecter les lieux et surtout l’état des machines de production.

Pour rappel, la zone industrielle de Kaesong se situe en Corée du Nord. Créée dans les années 2000 alors que les relations Nord / Sud s’amélioraient, le site a été fermé en 2016. Cette décision a été prise suite au retrait de la Corée du Sud de ce projet conjoint en réponse aux essais nucléaire de Pyongyang.

Depuis la fermeture, les gérants des différentes entreprises ont formulé 9 fois la demande au droit de visite de la zone. Les actifs laissés sur place par les entreprises sud-coréennes sont évalués à 820 milliards de won, soit plus de 600 millions d’euros. Séoul refusait par crainte que la communauté internationale voit en cette action un rapprochement des deux Corée afin de relancer le programme alors que la Corée du Nord est sous embargo des Nations-Unis.

Cependant, au vu des récents évènements, et notamment l’annonce du gouvernement de Moon Jae-in d’envoyer de nouveau de la nourriture en Corée du Nord afin d’éviter la famine, le gouvernement a décidé d’autoriser la visite de la zone industrielle par 200 businessman.

La Corée du Sud valide l’envoie de nourriture au Nord

Previous article

La Corée du Nord appelle l’ONU pour libérer son cargo

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply