C’est un dossier très sensible dans le monde politique coréen à l’heure actuelle. En Corée du Sud, la Cour Constitutionnelle est constituée de 9 jurés. Ce jeudi, les juges Seo Ki-seok et Cho Yong-ho ont vu leurs mandats se terminer.

L’Assemblée Nationale avait jusqu’au même jour pour trouver un concensus sur les remplaçants des deux juges. Cependant le parti majoritaire ne s’est pas présenté lors des réunions de négociations expliquant les deux sélectionnés avaient le feu vert. Les partis d’oppositions se sont présentés, impuissants, en protestant contre la nomination de Lee Mi-sun et Moon Hyung-bae. En effet Lee et Moon soutiennent le président Moon Jae-In. S’ils sont amenés à être acceptés alors 6 juges sur 9 seront pro Moon Jae-In. Évidemment, l’opposition souhaite éviter cette situation à tout prix.

Un des chefs d’oppositions Na Kyung-won explique que le gouvernement pourrait passer des accords avec la Corée du Nord sans passer par l’Assemblée Nationale, si la loi sur la Sécurité Nationale est déclarée anti-constitutionnelle.

Si le président finalise la nomination du candidat Lee, le parti utilisera toutes les mesures possibles pour lutter contre cette décision avec les citoyens

Na Kyung-won

Une première manifestation est prévue est prévue ce Samedi contre le gouvernement de Moon Jae-In.

Moon rêve d’un train Corée – Uzbekistant via la Corée du Nord

Previous article

La Corée du Sud veut passer à 35% d’énergies vertes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in National