Corée du Sud fuite diplomatie Etats Unis

Premièrement, un rappel des faits est obligatoire puisque nous n’avons pas encore traité cette histoire sur le site Koreaisgood. Rappelez-vous, il y a 2 semaines nous vous annoncions un nouveau sommet Moon – Trump après le G20 d’Osaka.

Cependant, il y a quelques jours nous en avons appris plus d’informations sur la façon dont ce sommet a été proposé. Lors d’un appel téléphonique entre Moon Jae-in et Donald Trump, le président sud-coréen a demandé à son homologue américain de faire un détour par la Corée du Sud après le G20.

Evidemment, dans le contexte actuel ces informations sont très sensibles, et n’ont pas été dévoilées par le gouvernement qui souhaitait les garder secrètes. Un diplomate travaillant à l’ambassade de Corée du Sud aux Etats-Unis a communiqué l’information à Khang Hyo-shang, membre du Liberty Korea Party, le premier parti politique d’opposition. Ce dernier a rendu l’information publique et a ajouté une dose personnelle de jugement sur la politique menée par le gouvernement Moon Jae-in.

Le gouvernement a très rapidement réagit. Dans un premier temps une pétition demandant une sanction du député par la commission éthique du parlement a été lancée par le parti de Moon Jae-in. On y retrouve dans la pétition « Nous exigeons une peine sévère à l’encontre de Khang qui a gravement déshonoré l’Assemblée nationale ». Ensuite, une plainte pénale a été déposée à l’encontre de Khang Hyo-shang pour avoir dévoilé ces informations.

C’est une chose qui n’aurait pas dû arriver, sans aucun pardon possible

Moon Jae-in dans une réunion ministérielle

Le Liberty Korea Party reste fidèle à son membre refusant toute sanction et excuse expliquant que ces révélations ont été faites pour le bien du pays.

J’exprime un profond regret devant les actes du parti qui a même eu recours à une conversation téléphonique entre les chefs d’État, ce qui peut être très délicat sur le plan diplomatique, pour gagner des points politiques. Si (Liberty Korea Party) est un parti politique qui cherche à obtenir le soutien du public pour gérer les affaires de l’État à l’avenir, je demande à ce parti de défendre les principes de base et le bon sens, au moins en ce qui concerne les questions liées aux principes fondamentaux de la démocratie pour diriger un pays

Moon Jae-in

Le gouvernement et le parti majoritaire, souhaite donc faire de Khang Hyo-shang un exemple et exige des sanctions fortes. Cependant, ils voient plus loin et estiment que cette fuite met en danger les relations US – Corée du Sud et que d’autres pourrait avoir des conséquences négatives.  

J’exhorte vivement le Liberty Korea Party à cesser de décevoir le peuple et à prendre des mesures sévères contre Khang. C’est la manière pour elle de ne pas nuire à l’alliance Corée-États-Unis.

Lee In-young

Moon Jae-In souhaite booster l’investissement en Corée du Sud

Previous article

La ministre des affaires étrangères licencie le diplomate suspecté de la fuite

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Diplomatie