Les cas quotidiens de COVID-19 en Corée du Sud ont dépassé les 7 000 pour la première fois, a déclaré mercredi le Premier ministre Kim Boo-kyum. Les inquiétudes augmentent concernant le variant omicron et le nombre croissant de patients atteints de virus.

« Dans la région de la capitale, où 80 % du total des cas sont signalés, nous continuons d’ajouter des lits d’hôpitaux avec la coopération active de la communauté médicale, mais il est toujours difficile de rattraper le rythme de l’augmentation des cas de virus », a déclaré Kim lors de la conférence de presse.

Le nombre quotidien moyen de cas de coronavirus dans le pays est resté dans les 5 000 au cours de la semaine dernière.

Kim a déclaré que le gouvernement améliorerait le système de traitement à domicile pour garantir la durabilité de la capacité de réponse médicale du pays, qui comprend des mesures pour augmenter les effectifs et améliorer la gestion des patients.

Il a ajouté que des médicaments oraux COVID-19 seront fournis aux patients gravement malades soignés à domicile à partir du début de 2022.

La période de quarantaine obligatoire pour les membres de la famille ou les personnes vivant avec des patients infectés par le virus optant pour l’auto-traitement à domicile sera réduite de 10 jours à sept jours et ils recevront des allocations de secours supplémentaires en fonction du nombre de personnes par ménage.

Kim a appelé à une enquête épidémiologique approfondie et à des tests rapides pour contenir le variant omicron considéré comme plus contagieux que les autres variants. Mardi, le pays a confirmé 36 cas d’omicron.

Il a également exhorté les personnes âgées à se faire vacciner et les jeunes à terminer leurs vaccinations.

“Les personnes âgées de 60 ans ou plus représentent 35% du total des cas et 84% des patients atteints de virus gravement malades”, a-t-il déclaré. “Pour augmenter la vaccination des élèves, les autorités devraient préparer diverses mesures de soutien, notamment un programme de vaccination dans les écoles.”

Pour freiner les infections, le gouvernement a décidé d’appliquer des règles de distanciation sociale plus strictes et a commencé à ajuster le rythme de sa campagne « vivre avec COVID-19 » qui appelle à un retour progressif à la normale.

De lundi au 2 janvier, le nombre maximum de personnes lors des rassemblements privés sera réduit à six dans la grande région de Séoul et à huit dans d’autres régions, contre 10 et 12 actuellement.

Les visiteurs des entreprises à haut risque, y compris les saunas, les pubs et les gymnases, doivent montrer un pass-sanitaire attestant qu’ils ont été vaccinés ou ont un résultat de test de coronavirus négatif.

Publié par KoreaHerald, traduit et adapté par KoreaIsGood

VIVRE LA CORÉE

Previous article

Mise à jour : Enfin, le gouvernement coréen travaille à accepter la vaccination des étrangers vaccinés à l’étranger

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply