Une étudiante transgenre a été admise dans une université réservée aux femmes pour la première fois en Corée du Sud. L’université pour femmes de Sookmyung a déclaré vendredi que l’étudiante de 22 ans, ayant entrepris une opération de changement de sexe l’année dernière, avait réussi l’examen d’entrée dans le département de droit et commencerait ses études en mars.

Il n’y a pas de règlement interdisant aux étudiants transsexuels d’entrer dans l’école

Un responsable de l’université

L’université, cependant, doit discuter de détails concernant la vie scolaire de l’étudiant, tels que la vie en dortoir, car l’acceptation de l’étudiant transgenre est un événement sans précédent, note le responsable.

L’étudiante a subi une opération de changement de sexe en Thaïlande en août 2019 et est devenue légalement une femme en octobre après l’autorisation d’un tribunal.

L’étudiante a déclaré aux médias locaux: « J’espère que d’autres étudiants transgenres qui espèrent entrer dans des universités de femmes pourront être encouragé(e)s par mon cas. »

Elle a déclaré qu’elle avait postulé pour le département juridique après avoir été inspirée par le premier avocat transgenre du pays, Park Han-hee.

Park, qui avait travaillé pour une entreprise de construction, a quitté l’entreprise et est entré à la faculté de droit de l’Université nationale de Séoul en 2013 pour devenir avocat. Depuis, elle est active localement pour soutenir les droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).

La première étudiante transgenre de l’université réservée aux femmes attire l’attention sur la controverse suscitée par la récente décision de l’armée de licencier le tout premier soldat transgenre du pays.

Le 22 janvier, le comité spécial d’examen de l’armée a licencié Byun Hee-soo, un sergent qui a subi une opération de changement de sexe en novembre, affirmant que son nouveau « handicap physique » – la perte des organes génitaux masculins de l’opération – l’a disqualifiée du service militaire.

Cette décision a déclenché une controverse sur la discrimination à l’égard des personnes LGBT.

L’étudiante a également exprimé ses regrets face à ce problème, affirmant que la nation semble avoir encore un long chemin à parcourir avant de devenir une société égalitaire.

Vers l’ouverture de la Corée du Sud aux start-ups mondiales

Previous article

Harcèlement sexuel chez le leader du Yoga coréen ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply