Un taxi-drone a survolé Yeouido, à Séoul, pour la première fois mercredi matin dans le cadre de la road map sud-coréenne pour la commercialisation de la mobilité aérienne urbaine d’ici 2025.

Le gouvernement métropolitain de Séoul a co-organisé un événement avec le ministère des Terres, des Infrastructures et des Transports pour faire la démonstration du taxi-drone dans le cadre de la mobilité future qui pourrait atténuer la congestion du trafic de la ville.

Pour la démonstration, un drone biplace, sans personne à bord, a été utilisé. L’avion produit par le fabricant de drones chinois EHang a volé 1,8 km autour du parc Yeouido Hangang, du pont Seogang, de Bamseom et du pont Mapo à 50 mètres au-dessus du niveau de la mer pendant environ sept minutes.

Lors de l’événement, les entreprises coréennes Hyundai Motor et Hanwha Systems ont également exposé leurs modèles d’avions-drones en cours de développement.

Hanwha Systems a dévoilé une maquette de son véhicule aérien personnel nommé Butterfly qui représentait un tiers de sa taille réelle prévue. Le drone est en développement conjoint avec le constructeur américain Overair. Butterfly est une machine électrique de décollage et d’atterrissage vertical, ou eVTOL, qui est équipée d’une technologie respectueuse de l’environnement et à faible bruit.

Hyundai Motor a également exposé un modèle d’avion en cours de développement qui a été présenté pour la première fois lors de l’événement CES 2020 plus tôt cette année. Il est réalisé en coopération avec la société de transport américaine Uber Technologies. Hyundai prévoit de commercialiser le drone-taxi à huit places d’ici 2028.

La mobilité aérienne urbaine est en train de devenir une alternative à la congestion du trafic dans les grandes villes confrontées à des limitations du transport terrestre en raison de la forte densité de population.

Il s’agit d’un service de transport nouvelle génération qui peut répondre aux demandes de trafic dans les zones urbaines de 30 à 50 kilomètres sans congestion en utilisant des avions électriques capables de décoller et d’atterrir verticalement dans les zones urbaines.

Le gouvernement coréen a établi une feuille de route pour réaliser la mobilité aérienne urbaine, visant une commercialisation d’ici 2025. À partir de 2023, le gouvernement métropolitain de Séoul prévoit d’augmenter son utilisation en l’utilisant pour des activités de sauvetage dans la lutte contre les incendies.

Grâce à l’utilisation des futurs véhicules de mobilité, le ministère des Transports s’attend à une réduction drastique du temps de trajet entre les grands hubs.

«L’introduction du nouveau système de transport réduira considérablement le temps de trajet. Il faudra moins de 20 minutes aux passagers pour aller de Yeouido à l’aéroport d’Incheon », a déclaré le vice-ministre Son Myung-soo lors de l’événement.

«D’ici 2040, cela créera 160 000 emplois et les incitations à la production dépasseront 23 billions de wons (20,7 milliards de dollars). Ce système respectueux de l’environnement, qui permet d’économiser du temps et des ressources, peut être utilisé dans les pays où la congestion routière est un problème majeur. »

La vitesse de développement d’eVTOL s’accélère dans le monde entier et des services commerciaux devraient être introduits aux États-Unis et en Europe vers 2023 et 2025, a déclaré le ministère. Uber prévoit de fournir un service commercial à Dallas et à Los Angeles aux États-Unis et à Melbourne, en Australie d’ici 2023.

Cependant, malgré ces avantages, il convient de rappeler aussi qu’il existe de nombreux inconvénients. Premièrement, la question du budget de ces trajets reste à déterminer. Secondement, la conséquence de la présence de ces véhicules dans les airs pourrait avoir des conséquences en sur l’attrait de certains points touristiques.

Les modèles présentés sont relativement imposants et permettent uniquement le transport jusqu’à 8 personnes maximum. Afin de désengorger le métro ou les rues de la capitale coréenne (et des autres grandes villes du monde), ce sont des centaines, voir milliers de modèles qui devront circuler en même temps apporter des contraintes logistiques de la gestion du flux, des emplacements d’atterrissage, des lieux de recharge sans oublier, les nuisances visuelles d’autant de véhicules dans le ciel.

Refusant de se montrer leurs téléphones, un homme frappe et laisse sa copine inconsciente à Busan

Previous article

Recette coréenne : Ragout de travers de porc

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply